Se préparer aux élections présidentielles de 2022 avec la CVX

Pistes pour une réflexion personnelle

Le vote engage notre responsabilité personnelle vis-à-vis du collectif. Exercer cette responsabilité appelle un chemin personnel, dont le choix final vous appartient. Le vote est un acte éminemment éthique parce que cet acte mobilise nos principes. Le rôle de la Communauté CVX n’est pas de se substituer au libre arbitre de chacun en donnant des consignes de vote…

Dans ce billet, nous vous proposons en revanche des pistes pour nourrir votre discernement et vous aider à fonder votre jugement en vue d’un vote en conscience. Il n’y a aucune prise de position de la part des auteurs. Nous nous excusons à l’avance si cette proposition de discernement et de relecture en donne l’impression.

Notre regard sur la politique s’étend au-delà de l’élection présidentielle et questionne notre façon de nous engager dans la société au service du bien commun. L’actualité récente avec le début de la guerre en Ukraine réduira d’ailleurs probablement la place des débats de campagne.

Que les pistes proposées ci-dessous soient pour ceux qui le souhaitent l’occasion de s’interroger et de discerner sur l’un, l’autre ou l’ensemble des thèmes évoqués, à l’occasion de la campagne électorale ou au-delà.

∴∴∴

1ère piste : hier – Aujourd’hui – Demain : relire le chemin et se préparer à l’élection

Quels sentiments me travaillent à la veille des échéances électorales 2022 ? Quel est mon attachement à ce rituel démocratique ? Qu’est-ce qui m’y attache ? Ai-je des difficultés à le prendre en considération pour l’investir pleinement ?

Je contemple ma disponibilité au débat public, mon degré d’engagement dans les échanges qu’il éveille dans mon quotidien et que je partage avec ma famille, mes amis, mes collègues, des inconnus. En quoi cette expérience me fait grandir ? Est-ce qu’elle me fragilise ou me remplit de questions fondamentales sur ma présence aux autres ?

Comment puis-je relire ma participation à la vie citoyenne ces dernières années ? Est-ce que je la regarde de façon positive ou négative ? Pourquoi ? Cette relecture m’appelle-t-elle à changer ? En quoi ?

∴∴∴

2ème piste : s’informer pour mieux comprendre

Media en ligne, chaînes d’information en continue, réseaux sociaux… L’information n’a jamais été autant disponible, abondante et accessible… Et pourtant, éclairer nos choix n’est pas plus aisé pour autant ! Informations factuelles, analyses plus ou moins fondées, opinions et infox (« fake news ») nous inondent en permanence sans discernement.

Poser un choix en conscience implique désormais aussi de se questionner sur la fiabilité de ses sources et la façon dont je m’informe.

  • Quels moyens est-ce que je prends pour m’informer en vue de ces élections ?
  • A quelles expériences personnelles je me réfère pour apprécier les enjeux et propositions ?
  • Comment est-ce que je choisis mes sources d’informations ? Est-ce que je suis prêt à les élargir pour me laisser déplacer ?
  • A quels auteurs puis-je me référer pour inscrire les débats dans la longue durée et les enraciner dans le fondamental ? Quels sont mes repères en dehors du champ politique pour donner toute sa place, sa juste place au rituel électoral ?
  • Est-ce que je prends les moyens d’aller à la source, sur les sites des candidats par exemple ?
  • Quelle confiance j’accorde aux informations que je reçois, aux analyses politiques que je lis ou écoute ? Est-ce que je prends le temps de les vérifier ?
  • Quelle vigilance j’observe vis-à-vis des réseaux sociaux ou des médias à la recherche de l’instantané ? Quelle attention je prête aux sondages ?
  • Quelles démarches j’engage pour prendre du recul par rapport à ce que je lis ou entends et exercer mon esprit critique ?

∴∴∴

3ème piste : les balises et les lignes rouges : poser les sujets et approfondir intérieurement

La campagne présidentielle est l’occasion pour les candidats de formuler un projet de société. Quels marqueurs je regarde en premier, quels sont ceux auxquels j’accorde le plus d’importance lorsque je considère un candidat ? Existe-t-il des thèmes qui sont pour moi des repères, des balises pour orienter mon choix ? Qu’est-ce qui est essentiel pour moi ? Quels sont mes attachements ?

Y a-t-il dans le débat politique des propositions, des projets qui suscitent en moi de l’espérance, une adhésion en profondeur ? En y a-t-il d’autres qui provoquent en moi du désarroi, du dégoût ou de la colère ?

Des propositions de certains candidats sont-elles pour moi rédhibitoires et écartent-elles nécessairement la possibilité de voter pour eux, quelles que soient leurs autres propositions ?

Quelles sont mes « lignes rouges » ? Mes mouvements intérieurs sont-ils sources de décision ou d’action politique ? Si oui, de quelle façon ?

∴∴∴

4ème piste : vivre davantage ma responsabilité citoyenne : regarder au-delà de l’élection et se (re)mettre en mouvement

La CVX est une communauté mondiale régie par des Principes généraux, notamment celui-ci : « Notre but est de devenir des chrétiens engagés, en portant témoignage des valeurs humaines et évangéliques qui, dans l’Église et la société, touchent à la dignité de la personne, au bien-être de la vie familiale et à l’intégrité de la création. Nous sommes particulièrement conscients du besoin urgent de travailler pour la justice par une option préférentielle pour les pauvres et un style de vie simple qui exprime notre liberté et notre solidarité avec eux. »

Les élections sont-elles une occasion de m’interroger sur ce qui est fondamentalement ordonné au bien commun ? Les élections peuvent-elles être l’occasion pour moi d’approfondir la doctrine sociale de l’Église ?

La CVX nous invite à nous orienter vers une option préférentielle pour les pauvres et un style de vie simple. « Il suffit de regarder la réalité pour comprendre que cette option est aujourd’hui une exigence éthique fondamentale pour la réalisation effective du bien commun », nous rappelle l’encyclique Evangelii Gaudium (EG 158). Et l’encyclique Laudato Si‘ nous invite à écouter « tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres » (LS 49).

Je prends le temps de contempler cette invitation. Comment résonne-t-elle en moi ? Est-ce que je la réalise déjà concrètement dans ma vie, dans mes engagements ? Ai-je le désir de faire un pas de plus en ce sens ?

Vis-à-vis de la campagne présidentielle, comment cette option préférentielle pour les pauvres et un style de vie simple peuvent-ils se traduire – justice sociale et climatique ? sobriété énergétique ? consommation en circuits courts ? etc.

Quels moyens puis-je me donner pour m’informer sur la manière dont elle s’incarne ou non dans les programmes des différents candidats. Cette dimension sera-t-elle prépondérante dans mon choix ? Suis-je invité(e) à y consacrer une place peut-être plus grande qu’initialement envisagée ?

Le vote n’est pas l’unique moyen d’exercer mes responsabilités citoyennes. La construction du Royaume de Dieu est l’affaire de tous, pas seulement celle des élus mandatés par les électeurs.

Y a-t-il déjà dans ma vie des formes d’engagement pour la vie de la cité autres que le vote ?

Le cas échéant, est-ce que je fais le lien entre mon engagement citoyen et ma foi ?

Ai-je envie, demain de m’investir ici et maintenant dans des activités ou des actions qui sont pour moi un signe d’espérance et contribuent à dessiner le monde de demain ?

∴∴∴

Pour aller plus loin : télécharger le PDF

L’article Se préparer aux élections présidentielles de 2022 est apparu en premier sur Communauté de Vie Chrétienne.

L'article à été publié originellement sur ce site