Psaume du jour : Ps 50 (51)

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.


Textes liturgiques © AELF, Paris

Pendant des siècles la réflexion de l’Église a été nourrie de la quête de Saint Thomas pour faire dialoguer révélation divine et raison humaine. Aujourd’hui, je demande au Seigneur de mettre toute ma personne à l’écoute de sa parole : mon intelligence, ma volonté, ma mémoire. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Les Petits chanteurs de Saint-Charles d'Athis-Mons chantent le Miserere d’Allegri : « Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour. » Avec eux je me confie au Dieu de miséricorde.

La lecture de ce jour est tirée du psaume 50

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
« Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour. » Je fais d’abord mémoire de l’amour de Dieu pour moi. Je peux par exemple rendre grâce simplement pour ce que je suis ou même pour le simple fait d’être là. Je peux aussi relever un ou deux évènements des derniers jours, qui me parlent de l’amour de Dieu.

2
« Oui, je connais mon péché. » C’est porté par la confiance dans l’amour de Dieu que je peux déposer devant lui l’un ou l’autre moment moins beaux de ces derniers jours et reconnaître avec simplicité mes erreurs, éprouver en vérité la peine que j’ai pu causer.

3
« Ils danseront les os que tu broyais. » Face au sentiment d’écrasement, d’épuisement que peuvent parfois susciter mes fautes, une voie nouvelle m’est promise. Comment voudrais-je vivre les heures qui viennent ? Quelles actions voudrais-je poser, pour concrètement vivre autrement ?

Introduction à la deuxième écoute
Je me replace à l’écoute du psaume, attentif aux mots, aux bouts de phrase qui résonnent en moi.

Invitation à une prière personnelle
Lors de cette seconde lecture du psaume, y a-t-il un mot, une phrase qui m’ait frappé plus particulièrement ? Je reprends ce mot, je me demande pourquoi il me touche, ce qu’il me dit. Et à partir de là, j’adresse ma prière finale au Seigneur, comme elle me vient spontanément.

Prière finale
Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime,
et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.

Miserere mei Deus de Allegri interprété par Les Petits chanteurs de Saint-Charles d'Athis-Mons
«A Cappella - 1000 ans de Chant Sacré» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

Ma joie légère comme la cendre de Jacques Burtin interprété par Jacques Burtin
«Le jour des merveilles» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

:
: