Évangile du jour : Lc 9, 51-62

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? » Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village. En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. » Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. » Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le dimanche 26 juin, 13° dimanche du Temps Ordinaire


Dans l’Évangile de ce jour, Jésus part résolument vers Jérusalem et vers la croix. Il invite celles et ceux qui veulent le suivre à la même détermination. Seigneur, donne-moi la grâce d’entendre ce sur quoi tu m’invites à être plus résolu. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Diony’s Voice chante Inspired.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 9 de l’Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? » Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village. En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. » Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. » Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris




1

Jésus, le visage déterminé, prend la route de Jérusalem, nous dit l’Évangile. La route est encore longue jusqu’à la Passion, mais il sait déjà ce qui l’attend. Je peux contempler Jésus marcher avec détermination, annoncer la Bonne Nouvelle, témoigner de l’amour de Dieu pour chacune et chacun.

2

En route, il croise deux personnes qui veulent le suivre et une qu’il appelle à le suivre. Quel dynamisme peut bien animer ces personnes ? Qu’est-ce qui dans le Christ les attire ? Et moi, qu’est-ce qui me donne le désir de suivre le Christ ?

3

À chacun, Jésus annonce que le suivre est exigeant : le Fils de l’Homme n’a pas d’endroit où reposer la tête et suivre le Christ implique des renoncements, un engagement sans concession. Je peux m’interroger : qu’est-ce qui, pour ma part, entrave mon désir de mettre mes pas dans ceux du Christ ?

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau l’Évangile de ce dimanche, en m’attachant à visualiser tel ou tel personnage, ou à entendre davantage telle ou telle parole.

Invitation à une prière personnelle

Le Christ appelle à le suivre ou suscite le désir de le suivre, par amour. Dans le secret de mon cœur, je lui parle pour lui faire part de ce qui m’habite à la fin de ce temps de prière.

Prière de Charles de Foucauld

Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime,
et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.

Inspired de Joakim Arenius interprété par Diony's Voice
«A Gospel Story» © Diony's Voice Voir le site de Diony's Voice

Light of the Heart de Suzanne Teng interprété par Suzanne Teng
«Enchanted Winds» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: