Évangile du jour : Mc 3, 1-6

En ce temps-là, Jésus entra dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. » Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.


Textes liturgiques © AELF, Paris

Au milieu de cette semaine, me voici Seigneur avec tout ce qui habite mon quotidien : mes joies, mes craintes, mes espérances, les personnes qui comptent pour moi et celles qui comptent sur ma prière. Donne-moi de me nourrir de ta parole pour mieux t’aimer et te suivre. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

La Communauté du Chemin Neuf chante Overflow : Nous te prions, Seigneur, dans l’unité qui nous vient du Christ.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 3 de l’Évangile selon Saint Marc

En ce temps-là, Jésus entra dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. » Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Dans un premier temps, en imagination, j’entre sans la synagogue, je choisis une place et je contemple les personnages en présence : Jésus, l’assemblée dans la synagogue, un homme à la main atrophiée. Quels sentiments montent en moi ?

2
Dans un second temps, j’écoute les paroles : Le murmure de l’assemblée qui voit Jésus et qui veut lui tendre un piège ; les souffrances de l’homme handicapé… et tout à coup : « Lève-toi, viens au milieu. [...] Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Je médite cela.

3
Enfin, je regarde les mouvements : Jésus entre dans la synagogue ; L’homme se réjouit de sa main qui a repris vie ; les pharisiens quittent l’assemblée. Et moi, de qui vais-je m’approcher : de Jésus ? De l’homme guéri ? Des pharisiens sourd à la bonne nouvelle ?

Introduction à la deuxième écoute
J’écoute à nouveau ce passage dans lequel Jésus montre sa liberté face à la tradition qui peut enfermer.

Invitation à une prière personnelle
À la fin de ce temps de prière, je m’adresse au Christ pour lui demander de venir rendre vie à ce qui se meurt en moi, ce qui m’empêche d’être une présence agissante de son amour dans le monde. Je lui parle comme un ami parle à un ami, comme un serviteur à son maître.

Nous sommes un avec Toi (Prière de Thomas Merton)
Dieu, nous sommes un avec Toi.
Tu nous as faits un avec Toi.
Tu nous as enseigné que,
si nous sommes accueillants
les uns aux autres, tu demeures en nous.
Aide-nous à garder cette ouverture
et à nous battre pour elle de toutes nos forces.
En nous acceptant les uns les autres
complètement, totalement,
le cœur grand ouvert,
c'est toi que nous acceptons,
c'est toi que nous aimons de tout notre être.
Car notre être est au cœur de ton être
et notre esprit s'enracine dans ton esprit.
Emplis-nous d'amour
et fais que l'amour nous lie les uns les autres
tandis que nous parcourons nos chemins divers.

Thomas Merton

Overflow de Communauté du Chemin Neuf interprété par Communauté du Chemin Neuf
«Tu es notre maître» © Communauté du Chemin Neuf voir le site de la Communauté du Chemin Neuf

Comme une biche de C.-E. Hauguel interprété par Communauté de l'Émmanuel
«Musiques pour prier n° 5: Symphonie pour Dieu» © Éditions de l'Émmanuel Voir le site des Éditions de l'Emmanuel

:
: