Évangile du jour : Jn 20, 1-9

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Alléluia ! Aujourd'hui nous sommes le dimanche 17 avril, c’est le jour de Pâques

Cette nuit, dans le silence, le Père a ressuscité le Fils. Mais pour nous, hommes et femmes, il reste encore à apprendre à laisser le Ressuscité nous consoler. Je demande la grâce de trouver ma joie dans la joie du ressuscité. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Bruno Dalo chante Sans fin : « sans fin je proclamerai ta victoire et ton salut ».


La lecture de ce jour est tirée du chapitre 20 de l’Évangile selon Saint Jean
Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Textes liturgiques © AELF, Paris


1
Marie-Madeleine est la première au tombeau. Avec elle, je me rends dans le petit matin vers la tombe de Jésus. Je regarde le tombeau ouvert. Quels sentiments habitent Madeleine ? Je la vois s’empresser de retrouver les autres pour partager sa stupeur et son ignorance : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »

2
À peine avertis de la disparition du corps de Jésus, Pierre et Jean font le chemin inverse. Ils courent vers le tombeau. Jean arrive d’abord. De l’extérieur du tombeau, je regarde l’intérieur, sombre, mystérieux. Jean voit les linges pliés, mais il reste dehors. Je regarde et comme Jean, je respecte ce lieu.

3
Pierre entre en courant dans la tombe. J’entre à mon tour. Je m’imprègne de l’atmosphère du lieu. Je regarde la taille de la tombe, les linges pliés, la pierre roulée, la lumière matinale à l’extérieur. L’évangéliste nous dit de Jean : « il vit et il crut ». Qu’a-t-il vu dans ce tombeau vide et silencieux ? Qu’a-t-il compris ?

Introduction à la deuxième écoute
J’écoute à nouveau ce récit de l’agitation des allers-retours de Madeleine, Pierre et Jean à la paix du tombeau vide et par la vie du printemps qui grandit dehors.

Invitation à une prière personnelle
À la fin de cette semaine à suivre le Christ tout au long de sa Passion, je m’adresse au ressuscité. Je lui partage ma joie de me retrouver à ses côtés, de pouvoir compter sur lui, de l’entendre me dire qu’il peut aussi compter sur moi.

Prière finale
Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Psaume 70 de Bruno Dalo interprété par Bruno Dalo
«Bruno Dalo» © Abbaye de Keur Moussa Voir le site de Keur Moussa

Beautiful Savior de Traditional interprété par Jeff Wahl
«The Hymns Album» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: