Lecture du jour : Ep 1, 15-23

Frères,
ayant entendu parler de la foi que vous avez dans le Seigneur Jésus, et de votre amour pour tous les fidèles, je ne cesse pas de rendre grâce, quand je fais mémoire de vous dans mes prières : que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles, et quelle puissance incomparable il déploie pour nous, les croyants : c’est l’énergie, la force, la vigueur qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux.
Il l’a établi au-dessus de tout être céleste : Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination, au-dessus de tout nom que l’on puisse nommer, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Il a tout mis sous ses pieds et, le plaçant plus haut que tout, il a fait de lui la tête de l’Église qui est son corps, et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le samedi 15 octobre et nous fêtons sainte Thérèse d’Avila, docteur de l’Eglise

Au cœur du XVI° siècle, sainte Thérèse fut tout à la fois une femme d’action, réformant l’ordre du Carmel, et une mystique à la spiritualité profonde, inspirant aujourd’hui encore de nombreux croyants. Je demande à Dieu de vivre moi aussi sous le souffle de l’Esprit, esprit de vie et de feu. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

La communauté de Taizé chante Seigneur tu gardes mon âme.

La lecture de ce jour est tirée du premier chapitre de la lettre de saint Paul apôtre aux Ephésiens.

Frères, ayant entendu parler de la foi que vous avez dans le Seigneur Jésus, et de votre amour pour tous les fidèles, je ne cesse pas de rendre grâce, quand je fais mémoire de vous dans mes prières : que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître.
Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles, et quelle puissance incomparable il déploie pour nous, les croyants : c’est l’énergie, la force, la vigueur qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux.
Il l’a établi au-dessus de tout être céleste : Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination, au-dessus de tout nom que l’on puisse nommer, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Il a tout mis sous ses pieds et, le plaçant plus haut que tout, il a fait de lui la tête de l’Église qui est son corps, et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Saint Paul commence par prier pour les gens d’Ephèse, pour qui il a une amitié sincère. Il y a peut-être dans mon entourage des gens pour qui je prie régulièrement ou qui m’ont demandé de prier pour une intention particulière. Je m’associe à Paul en nommant ces personnes, en priant pour elles un instant.

2
Ce que Paul souhaite pour les gens d’Ephèse, c’est un esprit de sagesse, un esprit qui ouvre le cœur à la rencontre du Christ resuscité. J’appelle pour moi cet esprit, pour mieux découvrir le Christ, mieux le rencontrer dans sa parole, dans mes frères et sœurs, dans le plus profond de mon cœur.

3
Saint Paul insiste sur le fait que la force de vie par laquelle Dieu a resuscité le Christ, est la même force qu’il déploie pour nous, croyants de tous les temps. Je prends un instant pour me rendre plus sensible à cette force de vie qui m’anime, pour essayer de repérer les moments de ma vie vibre de la résurrection du Christ.

Je réécoute cette lettre de Paul, attentifs aux mots qui résonneraient plus fortement en moi.

Comment ai-je reçu ce passage à la seconde écoute ? Ai-je frappé par quelque chose ? Ai-je été confirmé dans un aspect de ma prière ? Me reste-il une idée, une intuition qui peut m’aider pour ma journée ? Je la récolte précieusement et m’en ouvre au Seigneur.

Réjouis toi Marie

Réjouis-toi Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre les femmes
Et Jésus ton enfant est béni.
Réjouis-toi Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre les femmes
Et Jésus ton enfant est béni.
Sainte Marie mère de Dieu
Prie pour nous pécheurs
Maintenant et à l'heure de la mort.

Seigneur, tu gardes mon âme de Communauté de Taizé interprété par Communauté de Taizé
«Ô toi, l'au-delà de tout» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

Sarabande Holberg Suite de Edvard Grieg interprété par Daniel Estrem
«Edvard Grieg» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: