Lecture du jour : Dn 9, 4-10

Je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession :
« Ah ! toi Seigneur, le Dieu grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements, nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances. Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos princes, à nos pères, à tout le peuple du pays.
À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd’hui pour les gens de Juda, pour les habitants de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu’ils ont commises envers toi.
Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos princes, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi.
Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu, car nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

L’Église nous propose aujourd’hui de faire l’expérience de la miséricorde de Dieu. Avec le prophète Daniel, je lui adresse une prière et une confession : Seigneur, donne-moi d’éprouver ta miséricorde. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

La Communauté de Taizé chante Misericordias Domini : éternellement je chanterai la miséricorde de Dieu.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 9 du livre de Daniel


Je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession :
« Ah ! toi Seigneur, le Dieu grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements, nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances. Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos princes, à nos pères, à tout le peuple du pays.
À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd’hui pour les gens de Juda, pour les habitants de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu’ils ont commises envers toi.
Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos princes, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi.
Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu, car nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Daniel s’adresse en confiance à Dieu s’appuyant sur une relation de longue date et lui dit : « Toi, Seigneur, grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements ». Comme lui, je laisse remonter à ma mémoire les moments où Dieu a été fidèle envers moi et envers l’Église.

2
Après s’être rappelé la bonté de Dieu, Daniel présente lucidement à Dieu les agissements humains : iniquité, injustice, surdité, autant de manières de « faire le mal ». Je laisse remonter à ma mémoire ma manière d’agir et de vivre. Avec Daniel, je peux éprouver la honte qui me monte au visage.

3
« À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage ». Daniel ne se complaît pas dans sa faute et dans la violence du monde. Plein de confiance, je me tourne avec lui vers notre Dieu, Dieu de justice, miséricorde et du pardon. Rempli de gratitude, je remercie Dieu de sa fidélité.

Introduction à la deuxième écoute
Je réécoute cette prière de Daniel et je fais mienne sa confession : confession non de ma misère, mais de l’amour de Dieu.

Invitation à une prière personnelle
À la fin de ce temps de prière, je prends un moment pour rendre grâce pour cette rencontre. Je demande à Dieu son aide pour m’apprendre à être fidèle comme lui est fidèle – ou toute autre prière qui me vient.

Prière finale
Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Misericordias Domini de Jacques Berthier interprété par Communauté de Taizé
«In God Alone» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

Une femme sous la pluie (Ballade pour Etty) de Jacques Burtin interprété par Jacques Burtin
«Le jour des merveilles» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

:
: