Lecture du jour : Jc 1, 1-11

Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ, aux douze tribus de la Diaspora, salut !
Considérez comme une joie extrême, mes frères, de buter sur toute sorte d’épreuves. Vous le savez, une telle vérification de votre foi produit l’endurance, et l’endurance doit s’accompagner d’une action parfaite, pour que vous soyez parfaits et intègres, sans que rien ne vous manque.
Mais si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, lui qui donne à tous sans réserve et sans faire de reproches : elle lui sera donnée. Mais qu’il demande avec foi, sans la moindre hésitation, car celui qui hésite ressemble aux vagues de la mer que le vent agite et soulève. Qu’il ne s’imagine pas, cet homme-là, qu’il recevra du Seigneur quoi que ce soit, s’il est partagé, instable dans toute sa conduite.
Que le frère d’humble condition tire sa fierté d’être élevé, et le riche, d’être humilié, car il passera comme l’herbe en fleur. En effet, le soleil s’est levé, ainsi que le vent brûlant, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, la beauté de son aspect a disparu ; de même, le riche se flétrira dans toutes ses entreprises.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Cyrille et Méthode ont évangélisé les peuples slaves de l'Europe centrale au IX° siècle. Ils sont co-patrons de l’Europe reconnus pour leur réussite à intégrer le christianisme dans la culture slave. Par leur intercession, demandons au Seigneur de devenir à notre tour des témoins du Christ dans nos cultures actuelles. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

La Communauté de Taizé chante Atme in uns, heiliger Geist : « souffle en nous, Esprit Saint. »

La lecture de ce jour est tirée du chapitre premier de la lettre de Saint Jacques.

Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ, aux douze tribus de la Diaspora, salut !
Considérez comme une joie extrême, mes frères, de buter sur toute sorte d’épreuves. Vous le savez, une telle vérification de votre foi produit l’endurance, et l’endurance doit s’accompagner d’une action parfaite, pour que vous soyez parfaits et intègres, sans que rien ne vous manque.
Mais si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, lui qui donne à tous sans réserve et sans faire de reproches : elle lui sera donnée. Mais qu’il demande avec foi, sans la moindre hésitation, car celui qui hésite ressemble aux vagues de la mer que le vent agite et soulève. Qu’il ne s’imagine pas, cet homme-là, qu’il recevra du Seigneur quoi que ce soit, s’il est partagé, instable dans toute sa conduite.
Que le frère d’humble condition tire sa fierté d’être élevé, et le riche, d’être humilié, car il passera comme l’herbe en fleur. En effet, le soleil s’est levé, ainsi que le vent brûlant, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, la beauté de son aspect a disparu ; de même, le riche se flétrira dans toutes ses entreprises.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
« Considérez comme une joie extrême, mes frères, de buter sur toute sorte d’épreuves. » Avec cette accroche Jacques nous rappelle que la vie est un chemin qui nous mène à Dieu et sur lequel il nous est donné de grandir et de nous améliorer à travers des épreuves comme pour un sport. Je médite cela.

2
Sur ce chemin de croissance, Dieu est là pour nous aider, nous accompagner. Mais Jacques souligne qu’il faut demander avec foi : d’une certaine manière comme si je l’avais reçu aussi étonnant que cela puisse paraître. Quel don puis-je demander en ce jour avec foi au Seigneur pour fortifier mon pas sur le chemin de la vie ?

3
L’humble sera élevé, le fier, humilié. Cette image souligne que devant Dieu, nous sommes tous égaux, appelés à nous dépouiller de ce qui entrave notre marche, mais aussi soutenus sans réserve par le Seigneur qui donne largement. Oui être élevé ou rabaissé participent d’un même mouvement vers Dieu. Comment cela rejoint-il ma vie ?

Introduction à la deuxième écoute
A nouveau j’écoute ce début de la lettre de saint Jacques.

Invitation à une prière personnelle
À la fin de cette prière, je me tourne vers le Seigneur. Je lui partage ce qui est venu dans mon cœur, ce qui a pu me troubler ou quel encouragement j’ai pu recevoir. En ce jour de la Saint Valentin je peux aussi confier au Seigneur les couples que je connais. Que leur amour témoigne de l’amour dont Dieu les aime.

Prière de Sainte Thérèse d'Avila

Que rien ne te trouble,
que rien ne t’effraie ;
tout passe.
Dieu ne change pas :
la patience obtient tout ;
celui qui possède Dieu
ne manque de rien
Dieu seul suffit !

Atme in uns Heiliger Geist de Communauté de Taizé interprété par Communauté de Taizé
«Laudamus Te» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

Pavane - Patencia de Anthony Holborne interprété par Alex McCartney
«Elizabeth's Lutes» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: