Évangile du jour : Lc 21, 5-19

En ce temps-là, comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le dimanche 13 novembre, 33ème dimanche du temps ordinaire

Au début de ce temps de prière je dispose mon corps et mon cœur à écouter la Parole de Dieu. Je me tiens prêt à en découvrir la nouveauté pour vivre ce dimanche, Jour du Seigneur : Au nom du Père, du Fils et du saint Esprit.

Nous entrons en prière avec Révèle toi, de la communauté du Chemin Neuf.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 21 de l’évangile selon St Luc

En ce temps-là, comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Les disciples se trouvent dans le temple avec Jésus. Je me tiens avec eux et, à travers cette construction, je contemple, moi aussi, la foi du peuple d’Israël et la fidélité de Dieu qui conduit son peuple dans les péripéties de son histoire. J’entre dans ce regard de Jésus et de ses disciples.

2
Cependant Jésus entrevoit guerres, désordres, persécutions, épidémies… Il faut que cela arrive d’abord dit Jésus. A quelle situation ou évènements de l’actualité ou de ma vie récente ces annonces de Jésus me renvoient-elles ? Comment est ce que j’entends cette parole de Jésus Il faut que cela arrive d’arrive d’abord ?

3
Dans l’épreuve et l’adversité Jésus promet un langage et une sagesse irrésistibles pour l’adversaire. Quel est donc ce langage et quelle est donc cette sagesse qui assurent la défense de celui qui croit et qui persévère ? Je fais mémoire de ces expériences où j’ai reconnu l’Esprit agir et parler à travers moi.

J’écoute à nouveau ces paroles de l’évangile en entendant derrière ces descriptions apocalyptiques la révélation d’une présence et d’un appel à tenir bon pour avoir la vie.

A partir de ce qui est monté dans mon cœur durant ce temps de prière je m’adresse au Seigneur. Je peux lui demander un regard qui sache contempler la manière dont il me conduit, et cela même à travers les aspérités de mon existence.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient pour les siècles des siècles. Amen !

Passacalia de Esaias Reusner interprété par Esteban Canyar
«La Reverie. Ancient Mosaic with Guitar» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

Révèle-toi de Communauté du Chemin Neuf interprété par Communauté du Chemin Neuf
«Allez, Dieu vous envoie !» © Communauté du Chemin Neuf voir le site de la Communauté du Chemin Neuf

:
: