Lecture du jour : 1 Jn 5, 14-21

Bien-aimés, voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute. Et, puisque nous savons qu’il nous écoute en toutes nos demandes, nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé. Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui n’entraîne pas la mort, il demandera, et Dieu lui donnera la vie, – cela vaut pour ceux dont le péché n’entraîne pas la mort. Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n’est pas pour celui-là que je dis de prier. Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n’entraîne pas la mort. Nous le savons : ceux qui sont nés de Dieu ne commettent pas de péché ; le Fils engendré par Dieu les protège et le Mauvais ne peut pas les atteindre. Nous savons que nous sommes de Dieu, alors que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence pour que nous connaissions Celui qui est vrai ; et nous sommes en Celui qui est vrai, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Je prends le temps de faire le silence en moi, avant de me présenter devant Dieu qui m'écoute. Que mon désir, mes demandes s'ajustent à ta volonté Seigneur. Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen !

Exo chante Je veux n’être qu’à toi.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 5 de la première lettre de Saint Jean

Bien-aimés, voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute. Et, puisque nous savons qu’il nous écoute en toutes nos demandes, nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé. Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui n’entraîne pas la mort, il demandera, et Dieu lui donnera la vie, – cela vaut pour ceux dont le péché n’entraîne pas la mort. Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n’est pas pour celui-là que je dis de prier. Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n’entraîne pas la mort. Nous le savons : ceux qui sont nés de Dieu ne commettent pas de péché ; le Fils engendré par Dieu les protège et le Mauvais ne peut pas les atteindre. Nous savons que nous sommes de Dieu, alors que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence pour que nous connaissions Celui qui est vrai ; et nous sommes en Celui qui est vrai, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
La prière est le lieu de ma relation à Dieu et j'ai une "assurance", celle que Dieu m'écoute. « Voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute. » Oui quand ma prière est ajustée à la volonté de Dieu, elle est source de vie, ma prière me change, me convertit. Je médite cela.

2
Dans cette lettre, saint Jean ne nous invite pas à faire la morale à mon frère qui a commis un péché, ou à le juger, ou le rejeter, mais par la prière le confier à Dieu "qui lui donnera la vie" ; comme Dieu me la donne quand je lui avoue le mal que j'ai fait. Qui puis-je ainsi confier à Dieu en ce jour ?

3
Jésus est venu nous révéler par sa vie et son enseignement le « Dieu vrai, et la vie éternelle ». D’une manière abrupte, saint Jean conclue ensuite en disant : « Petits enfants, gardez-vous des idoles. » Quelles sont ces idoles qui me détournent de Dieu ? Humblement je les présente à Dieu pour qu’il m’en délivre.

Introduction à la deuxième écoute
J'écoute de nouveau la fin de cette lettre, j'entends la répétition de certains mots, de certains verbes. Pourquoi cette insistance ? Comment me fait-elle réagir ?

Invitation à une prière personnelle
À la fin de ce temps je me tourne avec confiance vers le Seigneur qui m'écoute. Je lui dis ce que j'ai découvert d'important dans ma relation avec lui, ma façon de le prier, de demander. Je rends grâce pour tout ce que je reçois de lui.

Prière finale
Réjouis-toi Marie, pleine de grâces ;
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, Ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

Je veux n'être qu'à toi de Exo interprété par Exo
«Eclats 3» © Exo louange Voir le site de Exo

Waltz in A minor Op 34 n 2 de Frédéric Chopin, arr. Chad Lawson interprété par Chad Lawson
«The Chopin Variations» © Chad Lawson Voir le site de Chad Lawson

:
: