Évangile du jour : Jn 2, 1-11

En ce temps-là, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin ; la mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le samedi 7 janvier de la deuxième semaine du temps de Noël

Je me rends présent à Dieu, le tout Autre qui m’appelle par mon prénom. Je lui exprime mon désir avec ce qui m’habite en ce moment. Cela peut être tout simplement d’accueillir ce qu’Il veut me donner dans la Parole. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Weston Priory chante the goodness of God.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 2 de l’évangile selon saint Jean

En ce temps-là, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin ; la mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Par mon imagination, je rejoins ce mariage. Pour cela je peux m’appuyer sur un mariage vécu dans ma famille ou mes proches. J’entends la joie à travers la musique, les danses, les échanges. Jésus et Marie sont invités. Je me rends présent à cette fête moi aussi et j’accueille ce moment de joie.

2
« Ils n’ont plus de vin ». Marie fait le lien entre les servants, les mariés et Jésus. J’entends la réponse de Jésus à sa mère qui lui pose cette question. « Mon heure n’est pas encore venue » Jésus prend conscience de sa mission et de ce à quoi Il est appelé. Quelle attitude ou quels mots me rejoignent dans cette scène ?

3
« Tout ce qu’Il vous dira, faites-le ». Marie a pleinement confiance en son fils. Jésus demande à ce que les jarres soient remplies d’eau. Et cette eau est transformée en bon vin au fur et à mesure que les servants puisent. Le miracle se fait. Je goûte à cette joie donnée gratuitement pour tous avec cette eau transformée en vin.

Je me prépare à écouter à nouveau ce passage, premier des signes de Jésus.

Il est temps pour moi de prendre congé de cette noce. La tête remplie de chants, d’échanges, de sentiments, je me tourne vers Jésus et je le remercie pour sa présence toujours si disponible, une réelle source de joie avec des gestes si simples. Je lui parle comme à un ami qui m’écoute et me comprends.

Réjouis-toi Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre les femmes
Et Jésus ton enfant est béni.
Réjouis-toi Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre les femmes
Et Jésus ton enfant est béni.
Sainte Marie mère de Dieu
Prie pour nous pécheurs
Maintenant et à l'heure de la mort.

Ambient Piano de BalanceBay interprété par BalanceBay
«Pixabay» ©

The Goodness of God de Weston Priory interprété par Weston Priory
«Easter Blessings and Promises» © Voir le site de Weston Priory Monks of Weston Priory

:
: