Lecture du jour : Is 29, 17-24

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt. Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël. Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire, ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent. C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ; car, quand il verra chez lui ses enfants, l’œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël. Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »


Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd’hui, l’Église fait mémoire du grand missionnaire saint François-Xavier. En union avec tous les membres de la famille ignatienne et tous les missionnaires, je demande le goût et la force pour annoncer la Parole de Dieu, dans toutes les circonstances de ma vie quotidienne. Au nom du Père et du Fils et du saint Esprit. Amen.

La Communauté de Taizé chante Wait for the Lord : «Attends le Seigneur, son jour est proche ; Attends le Seigneur, sois fort et prends courage ».

La lecture de ce jour est tirée du livre d’Isaïe au chapitre 29
Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt. Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël. Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire, ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent. C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ; car, quand il verra chez lui ses enfants, l’œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël. Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Dieu fait une promesse de vie nouvelle : les sourds entendront, les aveugles verront, ce sera la fin des tyrans. Je reçois cette Parole pour moi, pour le monde. Y a-t-il des surdités, des aveuglements, des tyrannies qui m’empêchent de vivre, qui oppriment des personnes, des peuples ? Je laisse venir ce que l’Esprit m’inspire.

2
Dieu agit et ne nous oublie pas. Je regarde ma vie, la vie autour de moi, le monde. J’y cherche « l’œuvre des mains de Dieu ». Comment se manifeste-t-elle ? La Parole de Dieu est-elle vraiment Parole de vie ? Je rends grâce de ce que je vois, de ce que je découvre ou prends conscience.

3
Le mal est toujours présent, l’oppression, la pauvreté, les guerres continuent. Dieu est-il vraiment fidèle ? Que signifient ses promesses de vie ? Aujourd’hui, qu’est-ce que cela veut dire ? Que m’apprend ce passage du livre d’Isaïe sur l’image que j’ai de Dieu ?

Introduction à la deuxième écoute
En écoutant à nouveau ce passage d’Isaïe, je suis attentif à la transformation qu’opère l’action de Dieu dans nos vies comme dans le monde.

Invitation à une prière personnelle
Quelques minutes avant la fin, je repense à ce qui s’est passé. Qu’ai-je envie de dire maintenant au Seigneur avec mes mots, librement ? Je le remercie pour son action et sa fidélité, lui demande de savoir reconnaître son passage, la persévérance pour annoncer sa Parole, ou toute autre parole qui viendra dans mon cœur.

Prière finale

Gloire au Père,
et au Fils,
et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est,
qui était, et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.

Wait for the Lord de Jacques Berthier interprété par Communauté de Taizé
«My Soul is at Rest» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

Above the Clouds de Suzanne Teng interprété par Suzanne Teng
«Enchanted Winds» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: