Évangile du jour : Lc 11, 47-54

En ce temps-là, Jésus disait : « Quel malheur pour vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués. Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux-mêmes ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux. C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; parmi eux, ils en tueront et en persécuteront. Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde, depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération. Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. » Quand Jésus fut sorti de la maison, les scribes et les pharisiens commencèrent à s’acharner contre lui et à le harceler de questions ; ils lui tendaient des pièges pour traquer la moindre de ses paroles.
 

Textes liturgiques © AELF, Paris

Je me dispose corps et âme à cette rencontre personnelle privilégiée avec le Seigneur. Je lui demande la grâce d’être ouvert aux prophètes d’aujourd’hui, à ceux et celles qui nous interpellent au nom de l’Évangile. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen
 
Exo chante Tu es Dieu.
 
1
« La Sagesse de Dieu elle-même a dit : ‘Je leur enverrai des prophètes et des apôtres’. » Le ou la prophète est celui ou celle qui « parle au nom de » Dieu. Je contemple la fidélité et la patience de Dieu qui envoie à chaque époque des hommes et des femmes témoins de sa présence et de son amour.
 
2
« Cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé » : l’avertissement de Jésus aux responsables religieux de son temps m’interpelle également. En pensant à un ou une prophète d’aujourd’hui, comment est accueillie sa parole par l’Église et moi-même ?
 
3
« Vous-mêmes n’êtes pas entrés et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés » : la connaissance dont ils ont enlevé la clé est celle de l’Amour de Dieu notre Père pour toute l’Humanité, spécialement pour les pauvres et les petits. Que pourrais-je faire en ce jour ou demain pour témoigner ou vivre de cet amour ?
 
Introduction à la deuxième écoute
À nouveau, je contemple Jésus fidèle à sa mission, avec une liberté de parole et d’attitude par rapport à la Loi même, pour nous révéler l’Amour du Père.
 
Invitation à une prière personnelle
A la fin de ce temps de prière, je fais mémoire de ceux et celles qui ont été pour moi témoins de la présence et de l’amour de Dieu ; de ceux et celles dont la parole a suscité ou réveillé ma foi, mon espérance, ma charité. Je les confie à Dieu pour qu’il fasse fructifier davantage encore leurs vies.
 
Prière de Charles de Foucauld
Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime,
et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.
:
: