Évangile du jour : Lc 11, 29-32

En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. – Acclamons la Parole de Dieu. 

Textes liturgiques © AELF, Paris

Le bon Pape  Jean 23 était ouvert aux signes des temps : il convoque le Concile Vatican II pour ouvrir l’Église au monde moderne tout en gardant la fidélité avec l’Évangile. En disposant mon corps et mon esprit à cette rencontre à laquelle Dieu m’appelle, je demande la grâce de pouvoir à mon tour lire les signes qu’il me donne. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.
 
Les moines de l’Abbaye de Tamié chantent Je reviens à toi.
 
1
Avec la tristesse de Jésus, je regarde celles et ceux qui peinent à l’ accueillir et à reconnaître en lui le signe tant attendu. Que faire, que dire de plus ? Tout autre signe que celui de la Bonne Nouvelle et de la résurrection du Christ, annoncée par l’aventure de Jonas, semble vain.
 
2
Les Ninivites se sont convertis à la prédication de Jonas, la reine de Saba est venue du bout du monde pour écouter la sagesse de Salomon. Mais certains se considèrent comme bons simplement parce qu’ils appartiennent au peuple de Dieu. Ils ne réalisent pas que le moment de la conversion est venu aussi pour eux : qu’en est-il pour moi ? Je médite cela.
 
3
Jésus reprend l’image traditionnelle d’un jugement collectif, mais il en retient une vérité profonde : tout ce que Dieu a donné à chacun de nous doit produire des fruits pour l’humanité entière. En quoi m’invite-t-il à être signe pour les autres ?
 
Introduction à la deuxième écoute
« Il y a ici plus grand que Salomon, il y a ici plus grand que Jonas » : je contemple le Christ Jésus, icône du Père pour nous, qui récapitule les figures du Premier Testament en les dépassant.
 
Invitation à une prière personnelle
A la fin de ce temps de prière, je me recueille un instant : je peux demander au Seigneur de changer mon cœur ; de croire de tout mon être à la Bonne Nouvelle, que Dieu m’aime et m’invite à vivre davantage de sa vie pour mon bonheur et pour sa gloire ; qu’il me garde ouvert aux signes qu’il veut bien me donner.
 
Le « Notre Père » dit de l'autre côté.
Mon fils/ma fille, qui es sur la terre,
Fais que ta vie soit le meilleur reflet de mon Nom.
Engage-toi pour mon Règne à chaque pas que tu fais,
Dans chaque décision que tu prends,
Dans chaque attitude et chaque geste.
Construis-le pour moi et avec moi.
C’est là ma volonté sur la terre comme au ciel.
Reçois le pain de chaque jour,
Conscient que c’est un privilège et un miracle.
Je pardonne tes erreurs, tes chutes, tes abandons,
Mais fais de même face à la fragilité de tes frères.
Lutte pour plus de justice et de paix
Et je serai à tes côtés.
N’aie pas peur :
Le mal n’aura pas le dernier mot.
Amen.

(Traduit d’après José Maria Rodriguez Olaizola s.j., Revue Jesuitas, Primavera 2017, p. 9).

Complies - Hyme - Je reviens à toi de Didier Rimaud, Christian Villeneuve interprété par Moines de l'Abbaye de Tamié
«Office à l'abbaye de Tamié du lundi au vendredi» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

:
: