Évangile du jour : Lc 19, 1-10

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le Dimanche 30 octobre de la 31° semaine du Temps Ordinaire.

En ce dimanche, je me dispose à accueillir la parole de Dieu. Au début de ce temps de prière je lui demande de répondre à son appel et à me tourner davantage vers lui. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Nous entrons en prière avec Lumière pour l’homme aujourd’hui, interprété par Béatrice Gobin.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 19 de l’Evangile de Luc.

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris 



1
Zachée a entendu parler de Jésus. Et un fort désir de rencontrer ce homme le submerge. Je le contemple quitter ses occupations, courir, braver les qu’en-dira-t-on et monter sur l’arbre. Qu’est-ce que cherche Zachée ? Qu’est-ce qui habite son cœur ?

2
Et voilà que Jésus lève les yeux vers cet homme qui est comme un enfant, juché sur une branche. J’imagine ce regard de Jésus qui dit déjà « Zachée descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison ». C’est un regard qui invite l’autre à répondre.

3
Après le repas partagé, Zachée prend la décision de donner aux pauvres la moitié de ses biens et de rendre quatre fois plus à ceux qu’il a lésé. Rencontrer Jésus amène Zachée à changer sa vie. Quel appel monte ainsi en moi aujourd’hui pour changer et suivre davantage le Christ ? A être davantage son disciple comme Zachée ?

A nouveau, je me prépare à écouter ce passage si connu de la rencontre de Zachée avec Jésus. Je l’écoute comme si c’était la première fois.
e
Je me tourne vers Dieu. Je lui parle comme un ami parle à un ami, en lui partageant ce qui a pu monter dans mon cœur durant la méditation de cette rencontre improbable : Jésus qui appelle un pécheur et désire prendre son repas chez lui.

Notre Père
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Lumière pour l'homme aujourd'hui de D. Rimaud/ Jo. Akepsima interprété par Béatrice Gobin
«Musiques et chants pour la prière» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

Pavan - Heres paternus de Antony Holborne interprété par Jacob Heringman
«The Art of the Lute Player» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: