Évangile du jour : Mt 2, 13-18

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils. Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.


Textes liturgiques © AELF, Paris

Je reviens vers toi, Seigneur, en ce mardi de Noël. Je sais que tu es présent dans le monde, y compris dans les situations où la douleur et la cruauté semblent avoir le dernier mot. Je reviens vers toi. Donne-moi cette assurance confiante que tu ne nous quitteras jamais. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Nous entrons en prière avec Oculi Mei de Margaret Rizza.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 2 de l’Évangile selon Saint Mathieu

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils. Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Dieu ne cesse de communiquer avec nous, jour et nuit. J'imagine Joseph, la Vierge Marie et l'enfant Jésus, dormant au milieu de la nuit, confiants que Dieu est présent et toujours avec eux.

2
En un instant, la Sainte Famille est devenue une famille de réfugiés. Comme tant d'autres familles de notre époque, ils doivent quitter leur pays à la recherche d'un endroit sûr pour survivre. J'imagine les visages et l'inquiétude de Marie et Joseph.

3
Ce passage s’achève en drame. C'est la mort de tant d'enfants et la douleur de tant de familles qui perdent leur trésor le plus précieux. C'est la douleur produite par le péché, la douleur produite par la cruauté la plus impitoyable. J'essaie d'imaginer la souffrance de ces familles et de tant de victimes de la violence dans notre monde.

Introduction à la deuxième écoute
J'écoute à nouveau l'Évangile. Avec ces mots, j'essaie de prendre conscience de la souffrance et du désespoir de tant de réfugiés, et de tant de familles qui souffrent à cause de la violence.

Invitation à une prière personnelle
Je me tourne maintenant vers toi, Seigneur, sachant que tu ne nous abandonnes pas dans la douleur et que tu nous encourages à travailler pour la foi et la justice dans ce monde qui souffre. Je te confie comme à un ami ce que j’ai pu éprouver.

Prière finale
Âme du Christ.

Oculi mei de Margaret Rizza interprété par
«Christe Lux Mundi» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

:
: