Lecture du jour : Ep 6, 1-9

Frères, par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres. Vous, les enfants, obéissez à vos parents dans le Seigneur, car c’est cela qui est juste : Honore ton père et ta mère, c’est le premier commandement qui soit assorti d’une promesse : ainsi tu seras heureux et tu auras longue vie sur la terre. Et vous, les parents, ne poussez pas vos enfants à la colère, mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements inspirés par le Seigneur. Vous, les esclaves, obéissez à vos maîtres d’ici-bas comme au Christ, avec crainte et profond respect, dans la simplicité de votre cœur. Ne le faites pas seulement sous leurs yeux, par souci de plaire à des hommes, mais comme des esclaves du Christ qui accomplissent la volonté de Dieu de tout leur cœur, et qui font leur travail d’esclaves volontiers, comme pour le Seigneur et non pas pour des hommes. Car vous savez bien que chacun, qu’il soit esclave ou libre, sera rétribué par le Seigneur selon le bien qu’il aura fait. Et vous, les maîtres, agissez de même avec vos esclaves, laissez de côté les menaces. Car vous savez bien que, pour eux comme pour vous, le Maître est dans le ciel, et il est impartial envers les personnes.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le mercredi 26 octobre, de la 30° semaine du Temps Ordinaire.

Au début de ce temps de prière je demande à Dieu la grâce de me réjouir pour la famille qu’il m’a donnée et me donne. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Nous entendons L’amour aura le dernier mot, chanté par la communauté Saint François Xavier.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 6 de l’épître de Saint Paul aux Éphésiens.

Frères, par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres. Vous, les enfants, obéissez à vos parents dans le Seigneur, car c’est cela qui est juste : Honore ton père et ta mère, c’est le premier commandement qui soit assorti d’une promesse : ainsi tu seras heureux et tu auras longue vie sur la terre. Et vous, les parents, ne poussez pas vos enfants à la colère, mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements inspirés par le Seigneur. Vous, les esclaves, obéissez à vos maîtres d’ici-bas comme au Christ, avec crainte et profond respect, dans la simplicité de votre cœur. Ne le faites pas seulement sous leurs yeux, par souci de plaire à des hommes, mais comme des esclaves du Christ qui accomplissent la volonté de Dieu de tout leur cœur, et qui font leur travail d’esclaves volontiers, comme pour le Seigneur et non pas pour des hommes. Car vous savez bien que chacun, qu’il soit esclave ou libre, sera rétribué par le Seigneur selon le bien qu’il aura fait. Et vous, les maîtres, agissez de même avec vos esclaves, laissez de côté les menaces. Car vous savez bien que, pour eux comme pour vous, le Maître est dans le ciel, et il est impartial envers les personnes.

Textes liturgiques © AELF, Paris 

1
« vous les enfants… et vous les parents ». Dans cette première lecture, Paul nous invite à regarder nos familles. Je prends le temps de penser à chacun de ceux qui la composent. Je peux me représenter leur visage et leurs traits. Je les cite par leurs prénoms.

2
Paul considère les différentes relatons qui constituent nos familles propres et élargies. Aux enfants, il rappelle : « Honore ton père et ta mère ». Aux parents, il dit « ne poussez pas vos enfants à la colère, mais élevez les en leur donnant une éducation et des avertissements inspirés par le Seigneur ». Et moi, quelles sont mes relations avec mes proches ? Comment suis-je envers eux ?

3
« Par respect pour le Christ »… toutes nos relations doivent s’orienter vers lui… Quel pas ou quel geste pourrais-je réaliser aujourd’hui pour faire avancer mes relations avec un des membres de ma famille vers plus paix, d’amour ou de joie. Je peux prier pour cette personne ou lui envoyer un message ou l’appeler…

J’écoute à nouveau cette lecture de la lettre aux Éphésiens. Je prête attention à la réciprocité des relations et à ce qui a changé en moi.

A nouveau je prends la parole et je m’adresse à Dieu. Je peux lui confier ma famille et toutes les personnes qui ont des difficultés dans leur famille. J’écoute ce que l’Esprit d’unité et de paix fait monter dans mon cœur.


Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

L'Amour aura le dernier mot de Communauté Saint François Xavier interprété par Communauté Saint François Xavier
«Un feu sur la terre» © Communauté Saint François-Xavier Voir le site de la Communauté

Devotion de Scott Lamlein interprété par Scott Lamlein
«Peace» © Scott Lamlein Voir le site de Scott Lamlein

:
: