Évangile du jour : Mt 20, 20-28

En ce temps-là, la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. » Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le 25 juillet et nous fêtons l’apôtre saint Jacques.

Dans l’évangile du jour, chacun de nous est renvoyé à ce que nous désirons vraiment. Je me présente devant Dieu comme en réponse à sa demande : « Que veux-tu ? ». Je prends conscience de mon désir de le rencontrer. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Les moines de l’Abbaye de Tamié chantent le Psaume 62 : « Mon âme a soif de toi, je te cherche dès l’aube. »

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 20 de l’Évangile selon Saint Matthieu

En ce temps-là, la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. » Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Textes liturgiques © AELF, Paris



1

Dans ce passage, la mère de Jacques et Jean vient à la rencontre de Jésus pour lui demander quelque chose. Avec mon imagination, je prends le temps d’observer la détermination de cette femme. Qu’est-ce que cela m’évoque ?

2

Je considère à présent la personne de Jésus dans cette scène et sa manière de prendre au sérieux la question de cette femme. Qu’est-ce que cela me dit de lui ? Et moi, est-ce que j’ose demander quelque chose à Dieu ?

3

À une question sur un statut, celle de siéger à ses côtés, Jésus répond par une invitation à servir jusqu’au point de donner sa vie. Qu’est-ce qu’une telle parole suscite en moi ?

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau cet évangile en étant attentif à ce que Jésus dit de l’opposition entre le pouvoir et le service.

Invitation à une prière personnelle

Au terme de cette prière, je m’adresse à Jésus en lui confiant ce qui m’a traversé en méditant cet évangile. Qu’est-ce que je souhaite lui dire ?


Prière finale


Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.

Psaume 62 de Eglise qui Chante et Henri Dumas interprété par Moines de l'Abbaye de Tamié
«Office à l'abbaye de Tamié du lundi au vendredi» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

Estudio no 8 From Twenty Studies Op 31 de Fernando Sor interprété par Daniel Estrem
«Music of Fernando Sor» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: