Psaume du jour : Ps 102 (103)

Bénis le Seigneur, ô mon âme,

bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !
Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse.
Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches.
Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés.


Textes liturgiques © AELF, Paris

Bénis sois tu Seigneur, pour ce temps de prière qui me permet de me laisser habiter par ta présence. Viens m’envelopper de ta tendresse afin qu’aujourd’hui je rayonne de ton amour. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

La Communauté du Chemin Neuf chante Je te rendrai grâce. Avec eux je m’approche de Dieu, source de ma joie.


La lecture de ce jour est tirée du psaume 102
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !
Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse.
Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches.
Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés.
Textes liturgiques © AELF, Paris


1
« Bénis le Seigneur ô mon âme » : je répète lentement ce verset et je me laisse pénétrer par la douceur de ces mots. Comment me rejoignent-ils ?


2
Le psalmiste exalte un Dieu qui est plein d’amour, qui me couronne d’amour et de tendresse. Je fais mémoire d’un moment, récent ou non, où je me suis sentie particulièrement aimée de Dieu.


3
Son amour se traduit par une grande miséricorde : il pardonne toutes mes offenses, il met loin de moi mes péchés. Comment entrer davantage dans cette liberté que Dieu et l’Église me proposent par exemple à travers le rite pénitentiel de la messe ou le sacrement de réconciliation ? Je n’hésite pas à me confier à Dieu.


Introduction à la deuxième écoute
J’écoute à nouveau ce psaume en me laissant toucher par ce chant d’action de grâce.


Invitation à une prière personnelle
À la fin de cette prière, je remercie Dieu pour son amour sans limite qui me rend vivant. Je peux aussi lui confier une difficulté et des épreuves que je traverse avec la colère et les peurs qu’elles suscitent en moi. Au cœur de tout cela je lui demande de venir me réconforter.


Prière finale
Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.

Je te rendrai grâce de Communauté du Chemin Neuf interprété par Communauté du Chemin Neuf
«Tu es notre maître» © Communauté du Chemin Neuf voir le site de la Communauté du Chemin Neuf

:
: