Lecture du jour : Ep 4, 32 – 5, 8

Frères, soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ. Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés. Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur. Comme il convient aux fidèles, la débauche, l’impureté sous toutes ses formes et la soif de posséder sont des choses qu’on ne doit même plus évoquer chez vous ; pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux – tout cela est déplacé – mais qu’il y ait plutôt des actions de grâce. Sachez-le bien : ni les débauchés, ni les dépravés, ni les profiteurs – qui sont de vrais idolâtres – ne reçoivent d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ; ne laissez personne vous égarer par de vaines paroles. Tout cela attire la colère de Dieu sur ceux qui désobéissent. N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là. Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le lundi 24 octobre de la 30° semaine du Temps Ordinaire

Au début de ce temps de prière je demande à Dieu la grâce de reconnaître l’amour du Christ pour nous. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Nous entrons en prière avec Vivre d’amour, chanté par le chœur de la Maison Sainte Thérèse à Bruxelles.

La lecture de ce jour est tirée des chapitres 4 et 5 de l’épître de Saint Paul aux Éphésiens.

Frères, soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ. Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés. Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur. Comme il convient aux fidèles, la débauche, l’impureté sous toutes ses formes et la soif de posséder sont des choses qu’on ne doit même plus évoquer chez vous ; pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux – tout cela est déplacé – mais qu’il y ait plutôt des actions de grâce. Sachez-le bien : ni les débauchés, ni les dépravés, ni les profiteurs – qui sont de vrais idolâtres – ne reçoivent d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ; ne laissez personne vous égarer par de vaines paroles. Tout cela attire la colère de Dieu sur ceux qui désobéissent. N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là. Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Dans ce passage, Paul nous invite à imiter Dieu. Dieu nous a aimés et nous sommes invités, nous aussi, à aimer et à vivre dans l’amour. Je prends le temps d’imaginer et de visualiser ces signes d’amour dont parle Paul et dont je suis témoin au quotidien : générosité, tendresse, gestes de pardon et d’amour, gestes de dons de soi.

2
Paul poursuit en décrivant ce qui nous éloigne de Dieu : la débauche, les propos grossiers, stupides ou scabreux… A nouveau je m’interroge. A quels moments ai-je pu tomber dans ces travers ? Avec humilité, je les offre au Seigneur pour qu’il m’aide à m’en détourner.

3
« Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière ». Un instant, je fais mémoire d’un moment où je suis passé des ténèbres à la lumière, où le Christ m’a relevé et m’a fait avancer. J’en rends grâce.

En réécoutant ce passage, je me rends attentif à l’invitation de Paul à vivre dans la lumière et l’amour. Certaines choses nous rapprochent de Dieu et de la vie, d’autres nous freinent et nous ralentissent.

Je me tourne vers le Christ et je lui dépose le point où j’en suis. Je lui offre mes élans et mes petitesses et je lui redis mon désir d’avancer avec lui dans sa lumière et son amour.

Âme du Christ

Âme du Christ, sanctifie-moi.
Corps du Christ, sauve-moi.
Sang du Christ, enivre-moi.
Eau du côté du Christ, lave-moi.
Passion du Christ, fortifie-moi.
Ô bon Jésus, exauce-moi.
Dans tes blessures, cache-moi.
Ne permets pas que je sois séparé de toi.
De l'ennemi, défends-moi.
A ma mort, appelle-moi.
Ordonne-moi de venir à toi.
Pour qu'avec les saints je te loue.
Dans les siècles des siècles.
Amen.



Vivre d'amour de Thérèse de Lisieux, Patrick Lemoine interprété par Maison Sainte Thérèse
«Car il n'est qu'amour» © Éditions JADE Voir le site des Éditions JADE

Pavane de William Byrd, arr. Francis Cutting interprété par Alex McCartney
«Elizabeth's Lutes» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: