Évangile du jour : Lc 11, 1-13

Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. » Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : ‘Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous laisse pas entrer en tentation. »

Jésus leur dit encore : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : ‘Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.’ Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : ‘Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose’. Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.

Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ? ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le dimanche 24 juillet, de la 17° semaine du Temps Ordinaire.

« Demandez, on vous donnera ». Aujourd’hui la liturgie nous invite à oser demander. Je m’unis à tous ceux et celles qui se retrouvent autour du Christ pour écouter sa Parole. Je sais que le Seigneur veut donner à chacun sa vie, son amour, sa miséricorde. Je confie en particulier tous ceux et celles qui sont en lutte pour leur vie, leur dignité, leur terre. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

La Communauté de l’Emmanuel chante Au grand large tu m’entraînes.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 11 de l’évangile selon saint Luc

Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. » Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : ‘Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous laisse pas entrer en tentation. »
Jésus leur dit encore : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : ‘Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.’ Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : ‘Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose’. Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.
Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ? ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

Textes liturgiques © AELF, Paris




1

En voyant Jésus prier, un des disciples désire apprendre avec Lui. Jésus l’invite à cette relation filiale en s’adressant tout simplement à son Père. Il nous invite à ne pas nous inquiéter du lendemain et à recevoir notre nourriture chaque jour. Un instant je m’approche et laisse Jésus m’enseigner comment prier.

2

« Pardonne-nous nos offenses… » Pour Jésus le pardon fraternel est le plus sûr chemin pour entrer dans le pardon de Dieu qui est déjà donné. Un instant, j’entre dans cette confiance dans le Seigneur et en son par-don toujours prêt à être donné. A quel pardon m’appelle-t-il pour entre dans sa joie ?

3

La parabole que nous offre Jésus, nous invite à demander, c’est-à-dire à prier sans cesse. Il nous parle de l’Esprit Saint qui peut guider nos vies, nous unifiant à Dieu. Entrons dans cette confiance absolue en ce Dieu Père, Fils et Esprit Saint et osons lui adresser une demande pour notre vie, notre monde, notre Église.

Introduction à la deuxième écoute

Je peux réécouter ce récit comme si c’était la toute première fois que je l’entendais.

Invitation à une prière personnelle

À la fin de cette prière, je dis au Seigneur ce que j’ai vécu avec Lui, ce qui a touché mon cœur de manière particulière, ce que je désire garder et qui est très important pour moi. Je rends grâce à ce Dieu d’amour qui veut pour moi la vie.

Prière de Sainte Thérèse d'Avila

Que rien ne te trouble,
que rien ne t’effraie ;
tout passe.
Dieu ne change pas :
la patience obtient tout ;
celui qui possède Dieu
ne manque de rien
Dieu seul suffit !

Au grand large tu m'entraînes de U. Hagemann interprété par Communauté de l'Emmanuel
«CD Il est vivant ! n°63 - Double CD Carême & Pâques» © Éditions de l'Émmanuel Voir le site des Éditions de l'Emmanuel

Comme une biche de C.-E. Hauguel interprété par Communauté de l'Émmanuel
«Musiques pour prier n° 5: Symphonie pour Dieu» © Éditions de l'Émmanuel Voir le site des Éditions de l'Emmanuel

:
: