Évangile du jour : Lc 15, 3-7

En ce temps-là, s’adressant aux pharisiens et aux scribes, Jésus disait cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : ‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’ Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le vendredi 24 juin et nous fêtons le Sacré Cœur de Jésus

Je rentre dans ce temps de prière en ce jour particulier du Sacré Cœur de Jésus. Seigneur, donne-moi la grâce de goûter à l’immensité de ton amour pour ta création et pour moi. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Ignace et Compagnie chantent la Litanie du sacré cœur.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 15 de l’Évangile selon Saint Luc

En ce temps-là, s’adressant aux pharisiens et aux scribes, Jésus disait cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : ‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’ Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. »

Textes liturgiques © AELF, Paris



1

Une brebis s’est éloignée du troupeau. Confiant pour les brebis qui sont ensemble, le berger part à la recherche de celle qui est perdue. Qu’est-ce qui l’habite ? Qu’est-ce que cela me dit de ce qui habite le cœur de Jésus ? J’essaie d’en goûter quelque chose.

2

Lorsqu’il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux. Il ne la blâme pas, il se réjouit de la porter. Je peux essayer d’éprouver cette joie qui habite le berger quand il a retrouvé sa brebis perdue. Qu’est-ce que cela me dit du cœur de Jésus ?

3

« Réjouissez-vous avec moi » dit-il à ses compagnons quand il revient. Ai-je déjà éprouvé quelque chose de cette joie partagée avec d’autres, en Église, en famille, dans un groupe d’amis, parce que l’un d’entre nous n’était plus perdu ? Que dit cette invitation à se réjouir de ce qui habite le cœur de Jésus ?

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute une nouvelle fois la parabole de la brebis retrouvée. J’essaye de m’imaginer la scène et comment elle me parle du Cœur de Jésus.

Invitation à une prière personnelle

Pour terminer, je parle au Père ou au Fils pour lui exprimer ce qui habite mon cœur après avoir écouté sa Parole : une action de grâce, une demande, un pardon. Selon ce qui me vient. Je peux aussi faire part au Seigneur du sentiment intérieur qui m’habite.

Prière finale

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.

Litanie du sacré coeur de Jésus de Ignace et Cie interprété par Ignace et Cie
«Amis dans le Seigneur» © Ignace et Cie Jésuites EOF

Cello Sonata in G Minor, Op. 65 - III. Largo de Frédéric Chopin interprété par Yeonjin Kim et Christopher Harding
«Classical Music» © Abbaye de Keur Moussa Voir le site de Keur Moussa

:
: