Lecture du jour : Mi 6, 1-4.6-8

Écoutez donc ce que dit le Seigneur : Lève-toi ! Engage un procès avec les montagnes, et que les collines entendent ta voix. Montagnes, écoutez le procès du Seigneur, vous aussi, fondements inébranlables de la terre.

Car le Seigneur est en procès avec son peuple, il plaide contre Israël : Mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je fatigué ? Réponds-moi. Est-ce parce que je t’ai fait monter du pays d’Égypte, que je t’ai racheté de la maison d’esclavage, et que je t’ai donné comme guides Moïse, Aaron et Miryam ?
« Comment dois-je me présenter devant le Seigneur ? demande le peuple. Comment m’incliner devant le Très-Haut ? Dois-je me présenter avec de jeunes taureaux pour les offrir en holocaustes ? Prendra-t-il plaisir à recevoir des milliers de béliers, à voir des flots d’huile répandus sur l’autel ? Donnerai-je mon fils aîné pour prix de ma révolte, le fruit de mes entrailles pour mon propre péché ?
– Homme, répond le prophète, on t’a fait connaître ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton Dieu. »


Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le lundi 18 juillet de la 16° semaine du Temps Ordinaire

Au début de ce temps de prière, j’oriente mon cœur, mon regard et tout mon être vers Toi, Seigneur. Je respire tranquillement. Je te remets tout ce qui fait ma vie aujourd’hui, ce qui me réjouit, ce que j’ai à régler, ce qui me dépasse. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Les Séminaristes de la Maison Sainte Thérèse chantent Ne crains pas.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 6 du livre du prophète Michée

Écoutez donc ce que dit le Seigneur : Lève-toi ! Engage un procès avec les montagnes, et que les collines entendent ta voix. Montagnes, écoutez le procès du Seigneur, vous aussi, fondements inébranlables de la terre.
Car le Seigneur est en procès avec son peuple, il plaide contre Israël : Mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je fatigué ? Réponds-moi. Est-ce parce que je t’ai fait monter du pays d’Égypte, que je t’ai racheté de la maison d’esclavage, et que je t’ai donné comme guides Moïse, Aaron et Miryam ?
« Comment dois-je me présenter devant le Seigneur ? demande le peuple. Comment m’incliner devant le Très-Haut ? Dois-je me présenter avec de jeunes taureaux pour les offrir en holocaustes ? Prendra-t-il plaisir à recevoir des milliers de béliers, à voir des flots d’huile répandus sur l’autel ? Donnerai-je mon fils aîné pour prix de ma révolte, le fruit de mes entrailles pour mon propre péché ?
– Homme, répond le prophète, on t’a fait connaître ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton Dieu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris



1

Le prophète Michée se fait le porte-parole du Seigneur. Il parle avec toute sa tendresse à son peuple comme un père à son enfant. Il l’invite avec cœur, il désire l’écouter et lui faire confiance : « Mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je fatigué ? Réponds-moi. »

2

J’écoute la réponse du peuple qui se laisse questionner. Il se demande comment se présenter, ce qu’il peut offrir à son Seigneur de manière ostentatoire pour se faire pardonner. Qu’est-ce que cela me dit de mon histoire ? Et moi, que puis-je répondre au Seigneur ?

3
« Ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton Dieu. » Je contemple le décalage entre cette réponse du prophète et celle du peuple qui voulait donner des choses extraordinaires. À quoi cette nouvelle invitation de Dieu m’invite-t-elle ?

Introduction à la deuxième écoute
J’écoute à nouveau ce passage de Michée en me laissant toucher par la simplicité et la clarté des paroles du Prophète.

Invitation à une prière personnelle

A présent, je peux échanger avec le Seigneur en toute vérité dans un cœur à cœur. Je peux lui exprimer mon désir de répondre à son appel à travers une conduite respectueuse du droit, et par mon engagement d’amour avec lui et mes frères dans mon quotidien. Il marche avec moi. Je le remercie pour cette confiance en Lui.

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.
Amen.

Ne crains pas de Frère Jean-Baptiste © Éditions du Carmel interprété par Séminaristes de la Maison Sainte Thérèse
«Car il n'est qu'amour» © Éditions JADE Voir le site des Éditions JADE

For the Beauty of the Earth de Traditional interprété par Jeff Wahl
«The Hymns Album» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: