Évangile du jour : Lc 7, 24-30

Après le départ des messagers de Jean, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un homme habillé de vêtements raffinés ? Mais ceux qui portent des vêtements somptueux et qui vivent dans le luxe sont dans les palais royaux. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis ; et bien plus qu’un prophète ! C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne n’est plus grand que Jean ; et cependant le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. Tout le peuple qui a écouté Jean, y compris les publicains, en recevant de lui le baptême, a reconnu que Dieu était juste. Mais les pharisiens et les docteurs de la Loi, en ne recevant pas son baptême, ont rejeté le dessein que Dieu avait sur eux. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Je prends une grande respiration. Je me présente comme je suis, et là où je suis, sous le regard aimant de Dieu. Que ce temps de prière me donne de reconnaître les envoyés de Dieu dans ma vie, comme Jean-Baptiste au temps de Jésus. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 7 de l’Évangile selon Saint Luc.

Après le départ des messagers de Jean, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean :

« Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un homme habillé de vêtements raffinés ? Mais ceux qui portent des vêtements somptueux et qui vivent dans le luxe sont dans les palais royaux. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ?

Oui, je vous le dis ; et bien plus qu’un prophète ! C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne n’est plus grand que Jean ; et cependant le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.

Tout le peuple qui a écouté Jean, y compris les publicains, en recevant de lui le baptême, a reconnu que Dieu était juste. Mais les pharisiens et les docteurs de la Loi, en ne recevant pas son baptême, ont rejeté le dessein que Dieu avait sur eux. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Me voici aux côtés de Jésus, dans une foule nombreuse et disparate qui l’écoute. Il y a là des gens simples du peuple, des publicains collecteurs d’impôt, mais aussi peut-être des pharisiens et des docteurs de la Loi. Et Jésus pose cette question en parlant de Jean Baptiste : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? » J’écoute les réactions.

2

Jésus rappelle que Jean Baptiste n’avait rien d’attirant, qu’il habitait dans le désert, habillé simplement. Et pourtant qu’il était non seulement un prophète, mais aussi le plus grand des hommes car celui-ci préparait le chemin devant le Seigneur. Je regarde ces contrastes en Jean : une vie austère et une dignité sans égale.

3

« Cependant le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. » Comment comprendre ceci ? N’est-ce pas une parole d’espérance pour chacun d’entre nous ? Que pourrais-je faire aujourd’hui ou demain pour entrer davantage dans le royaume de Dieu ?

Introduction à la deuxième écoute

Je me prépare à écouter à nouveau ce discours haut en couleur de Jésus.



Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je fais mémoire des pensées et sentiments qui m’ont traversé, de ce que j’ai pu saisir du lien entre Jésus et son cousin Jean Baptiste, de l’appel à œuvrer pour le royaume de Dieu. J’en parle à Dieu en toute confiance.

Prière de Charles de Foucauld

Mon Père,

Je m'abandonne à toi,
fais de moi ce qu'il te plaira.

Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.

Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime,
et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.

Ô Sagesse de Communauté de Taizé interprété par Communauté de Taizé
«Laudamus Te» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

:
: