Évangile du jour : Mt 6, 7-15


« Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi :

Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 16 juin et nous fêtons St Jean-François Régis, jésuite, apôtre de l’Ardèche.

Dans l’évangile de ce jour, Jésus apprend à prier à ses disciples. Je demande au Seigneur de me guider comme eux, de m’aider à renouveler ma façon de prier. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

La Communauté de Taizé chante See I am near : « vois que je suis tout près de toi, dit le Seigneur, et que je fais toute chose nouvelle ».

La lecture de ce jour est tirée de l’Évangile selon Saint Matthieu au chapitre 6


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi :
Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

Textes liturgiques © AELF, Paris




1

Avec une certaine audace peut-être, je me joins aux disciples et j’écoute attentivement ce que dit le Seigneur : ses mises en garde puis sa propre manière de parler à son Père. Quels sentiments, quelles pensées montent en moi ?

2

Jésus nous tourne vers le Père, « notre » Père. Je m’arrête sur ces premiers mots. J’essaie de sentir cette proximité entre Dieu et moi, Dieu et nous. Est-ce que j’ose parler ainsi à Dieu ?

3

Jésus nous invite à exprimer un certain nombre de demandes, pour Dieu, pour moi. Dans ma prière personnelle, quelle place y a-t-il pour la louange, l’action de grâce, la demande pour le monde, pour mes proches, pour moi ?

Introduction à la deuxième écoute

En réécoutant ce passage bien connu de l’enseignement de Jésus, qu’est-ce qui me touche davantage maintenant ?

Invitation à une prière personnelle

« Comme un ami parle avec un ami », je parle au Seigneur, avec mes mots. Cela peut être une action de grâce, la reprise de quelques mots dans la joie et la reconnaissance, ou une demande précise. Je peux aussi rester en silence, devant ce don de Dieu qui nous permet une telle relation de confiance et d’amour.

Prière finale

Réjouis-toi Marie, pleine de grâces ;
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, Ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

See, I am near de Jacques Berthier interprété par Communauté de Taizé
«Mane Nobiscum» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

Le visage de Jacques Burtin interprété par Jacques Burtin
«Le jour des merveilles» © ADF-Bayard Musique Voir le site de ADF-Bayard Musique

:
: