Évangile du jour : Lc 9,28b-36

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Textes liturgiques © AELF, Paris

Nous suivons Jésus qui emmène Pierre, Jacques et Jean à l’écart, sur une haute montagne. Il nous conduit loin de l’agitation de la ville, et nous invite à quitter nos repères de la vie quotidienne. Faisons-lui confiance. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Salt of the Sound chante Turn your eyes upon Jesus. Avec eux, tournons notre regard vers le Christ.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 11 de l’Évangile selon Saint Luc
En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Fatigués par la marche, désorientés par la montagne, engourdis par le sommeil, les disciples n’ont plus de boussole. Et voilà que Jésus lui-même est soustrait à leurs repères : l’aspect de son visage devient autre. C’est alors qu’ils basculent dans la vision éblouissante de la gloire de Dieu. Je m’y laisse entraîner avec eux.

2
Tout d’un coup, la vision se dérobe à leurs yeux. C’est la nuit qui s’abat sur eux. « Nul ne peut me voir et vivre », dit l’Écriture. La terreur les gagne. Le Maître n’est plus là. Ils se retrouvent seuls, plus perdus que jamais. Je me laisse gagner par leur détresse.

3
Du fond de la nuit, une voix se fait entendre : « Celui-ci est mon Fils : écoutez-le ! ». Je la laisse retentir en moi. Vers quoi me renvoie-t-elle ? Où puis-je trouver appui, quand il ne m’est plus donné de percevoir Sa présence ?

Introduction à la deuxième écoute
En réécoutant l’Évangile, je me rends attentif aux impressions sensorielles, aux émotions des disciples, depuis le début de l’épisode jusqu’au « retour à la normale ». Je me glisse parmi eux pour vivre avec eux cette expérience extrême.

Invitation à une prière personnelle
Il y a un temps pour le témoignage, et un temps pour garder le silence. Ce que les disciples ont vu, ils ne peuvent pas en parler, pour l’instant. Je médite cela, et je confie au Seigneur le fruit de ma prière.

Prière finale
Mon fils/ma fille, qui es sur la terre,
Fais que ta vie soit le meilleur reflet de mon Nom.
Engage-toi pour mon Règne à chaque pas que tu fais,
Dans chaque décision que tu prends,
Dans chaque attitude et chaque geste.
Construis-le pour moi et avec moi.
C’est là ma volonté sur la terre comme au ciel.
Reçois le pain de chaque jour,
Conscient que c’est un privilège et un miracle.
Je pardonne tes erreurs, tes chutes, tes abandons,
Mais fais de même face à la fragilité de tes frères.
Lutte pour plus de justice et de paix
Et je serai à tes côtés.
N’aie pas peur :
Le mal n’aura pas le dernier mot.
Amen.
(Traduit d’après José Maria Rodriguez Olaizola s.j., Revue Jesuitas, Primavera 2017, p. 9)

Turn your eyes upon Jesus de Alan Jackson, adaptation : Salt of the Sound interprété par Salt of the Sound
«Dwell among us» © Salt of the Sound Voir le site de Salt of the Sound

Prelude in D-flat major Op 28 No 15 de Frédéric Chopin, arr. Chad Lawson interprété par Chad Lawson
«The Chopin Variations» © Chad Lawson Voir le site de Chad Lawson

:
: