Évangile du jour : Mt 18, 1-5.10.12-14

À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »

Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.

Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les 99 autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les 99 qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le mardi 9 août et nous fêtons Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, martyre.

Edith Stein, juive et athée, s’est progressivement tournée vers le Christ. Devenue carmélite, elle prit le nom de Thérèse-Bénédicte de la Croix. Le 2 août 1942, elle est déportée à Auschwitz ; elle y meurt le 9 août. Avec elle, demandons au Seigneur de faire grandir en nous la foi en son amour qui vient nous chercher sans cesse. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Les Carmélites de Mazille chantent Près de la fontaine d’Élie.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 18 de l’Évangile selon Saint Matthieu
À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.
Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les 99 autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les 99 qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris


1

Les disciples s’approchent de Jésus et lui posent une question « Qui est le plus grand dans le Royaume des Cieux ? » Je prends le temps de m’approcher de Jésus, de me tenir en sa présence. Et dans la confiance, je peux lui dire ce qui habite mon esprit, mon cœur … sans crainte … dans la confiance qu’il saura me répondre avec justesse et tendresse.

2

« Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux ». Changer, devenir comme les enfants… Comment accueillir ces paroles de Jésus ? À quels déplacements, à quelle audace, à quelle humilité peut-être, m’invitent-elles ? Quel « grand en moi » est appelé à se faire « petit » pour marcher plus librement sur le chemin du Royaume ?

3

Jésus raconte une histoire : comme un enfant, je peux l’écouter et imaginer 99 brebis tranquilles, 1 brebis qui s’éloigne et s’égare… Je regarde le berger se mettre en route à sa recherche, et les 99 brebis qui le voient partir… Je peux me tenir avec les 99, ou avec la brebis perdue, ou avec le berger… Je laisse l’histoire me parler de ma vie.

Introduction à la deuxième écoute

Avec l’attention des disciples assis tout près de Jésus, j’écoute à nouveau ce passage.

Invitation à une prière personnelle

À la fin de ce temps de prière, je me tourne vers Dieu. Je lui parle simplement, comme un enfant parle à son père. Je lui confie ce que j’ai écouté, ce qui m’a réjoui, ce qui m’a bousculé…

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.
Amen.

Près de la fontaine d'Élie de Carmélites de Mazille interprété par Carmélites de Mazille
«Héritiers de sa Liberté» © Carmel de la Paix Voir le site du Carmel de Mazille

Secret Worlds de Lisa Lynne et George Tortorelli interprété par Lisa Lynne et George Tortorelli
«Light in the Wood» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: