Évangile du jour : Mt 1, 18-23

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes jeudi 8 septembre et nous fêtons la Nativité de la Vierge Marie.

Par l’imagination, devant une icône ou une reproduction de la scène de l’Annonciation, je fais silence et me recueille pour être attentif à la Parole que la liturgie offre aujourd’hui. Je demande, en particulier, de me laisser déranger par l’imprévu, d’accueillir l’événement impensable de l’Incarnation. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Nous entrons en prière avec Toi qui resplendis de Jean-Philippe Métais et Gilbert Tran.

La lecture de ce jour est tirée de l’Évangile de Mathieu au chapitre 1.

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Textes liturgiques © AELF, Paris




1

J’imagine Joseph, un homme juste, qui a un projet de mariage avec une jeune fille, Marie. Et voilà que Marie est enceinte. Que faire alors ? La dénoncer publiquement, rompre discrètement l’engagement… ? Je contemple la perplexité de Joseph, sa tristesse. Quelles pensées l’habitent ?

2

« L’ange du Seigneur (c’est-à-dire Dieu Lui-même) lui apparut en songe ». Dieu a senti la détresse de Joseph : Il vient à Lui. Dans un songe, pendant le sommeil, Joseph est totalement disponible pour entendre cet événement inouï de l’engendrement du Fils de Dieu de l’Esprit-Saint. J’accueille moi aussi cette nouvelle !

3

L’enfant annoncé a différents noms : « Jésus, c’est-à-dire Le Seigneur-sauve…Emmanuel, c’est-à-dire Dieu-avec-nous. » Cet enfant annonce que la vie est plus forte que la mort et, en même temps, que Dieu est proche de chacun de nous, de notre monde. Quels sentiments cela éveille-t-il en moi ?

Introduction à la deuxième écoute

Une seconde fois, j’écoute ce récit biblique. Si un mot, un verset me touche particulièrement, je le garde dans mon cœur.

Invitation à une prière personnelle

Pour terminer ce rendez-vous avec le Seigneur, je recueille ce que j’ai envie de Lui dire, ce qui vient dans mon cœur : une question, une action de grâce, une incompréhension…, avec beaucoup de simplicité.

Prière finale

Réjouis-toi Marie, pleine de grâces ;
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, Ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

Toi qui resplendis de Jean-Philippe Métais, Gilbert Tran interprété par Jean-Philippe Métais, Gilbert Tran
«Jean-Philippe Métais et Gilbert Tran» © Autorisation de Jean-Philippe Métais et Gilbert Tran Jean-Philippe Métais et Gilbert tran

Nocturne in F minor Op 55 No 1 de Frédéric Chopin, arr. Chad Lawson interprété par Chad Lawson
«The Chopin Variations» © Chad Lawson Voir le site de Chad Lawson

:
: