Évangile du jour : Lc 15, 1-10

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !” Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Évangile du jour : Lc 15, 1-10

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !” Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Aujourd'hui nous sommes le 3 novembre, jeudi de la 31ème semaine du temps ordinaire.

Je me dispose pour un temps de prière, et m’installe dans une position digne et détendue, en portant mon attention sur ma respiration… Seigneur je suis là, avec toi, et je te demande la grâce de me laisser enseigner et de m’en réjouir. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Nous entrons en prière avec une composition de GPS Trio, Toi notre bon berger.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 15 de l’évangile selon St Luc.
En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !” Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Je prends le temps d’imaginer la scène : Jésus reçoit des gens qui sont méprisés . Je vois le regard de Jésus sur chacun. Puis j’entends sa voix. je contemple le berger depuis la place d’une brebis, déjà rentrée ou bien égarée…

2
Je réfléchis : je mets en lien les pécheurs que cherche Jésus, la brebis qui s’est égarée, et la pièce qui a glissé du porte-monnaie…Qu’est-ce que cela m’aide à comprendre de Jésus ?

3
Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, répète Jésus. Ces derniers temps, quand me suis- je tourné(e ) davantage vers le Seigneur? Est-ce que je ressens ce besoin de conversion ? Puis-je repérer la joie, reçue et donnée ? Avec le Seigneur, je regarde ma vie.

J’écoute à nouveau ce passage d’Evangile, essayant moi aussi de comprendre ce que Jésus veut me dire.

Laissant à présent le récit de côté, je m’adresse au Seigneur comme un ami parle à un ami. Or, entre amis, on se partage les questions, les découvertes et les joies ! Tout ce qui est né de ce temps de prière, je te le dis Seigneur…

Notre Père
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Aujourd'hui nous sommes le 3 novembre, jeudi de la 31ème semaine du temps ordinaire.

Je me dispose pour un temps de prière, et m’installe dans une position digne et détendue, en portant mon attention sur ma respiration… Seigneur je suis là, avec toi, et je te demande la grâce de me laisser enseigner et de m’en réjouir. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Nous entrons en prière avec une composition de GPS Trio, Toi notre bon berger.

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 15 de l’évangile selon St Luc.

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !” Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

1
Je prends le temps d’imaginer la scène : Jésus reçoit des gens qui sont méprisés . Je vois le regard de Jésus sur chacun. Puis j’entends sa voix. je contemple le berger depuis la place d’une brebis, déjà rentrée ou bien égarée…

2
Je réfléchis : je mets en lien les pécheurs que cherche Jésus, la brebis qui s’est égarée, et la pièce qui a glissé du porte-monnaie…Qu’est-ce que cela m’aide à comprendre de Jésus ?

3
Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, répète Jésus. Ces derniers temps, quand me suis- je tourné(e ) davantage vers le Seigneur? Est-ce que je ressens ce besoin de conversion ? Puis-je repérer la joie, reçue et donnée ? Avec le Seigneur, je regarde ma vie.

J’écoute à nouveau ce passage d’Evangile, essayant moi aussi de comprendre ce que Jésus veut me dire.

Laissant à présent le récit de côté, je m’adresse au Seigneur comme un ami parle à un ami. Or, entre amis, on se partage les questions, les découvertes et les joies ! Tout ce qui est né de ce temps de prière, je te le dis Seigneur…

Notre Père
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

Toi notre bon berger de GPS Trio interprété par GPS Trio
«Quand je viens à toi (2015)» © Voir le site de GPS Trio CantAmar-GPS

Toi notre bon berger de GPS Trio interprété par GPS Trio
«Quand je viens à toi (2015)» © Voir le site de GPS Trio CantAmar-GPS

Scarborough Fair de Traditional interprété par Healing Muses
«Dolce Musica - A contemplative journey» © Creative Commons by-nc-sa license from Magnatunes voir la licence de Magnatunes

:
: