Évangile du jour : Mt 14, 22-36

En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.

Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! » Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. »

Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Textes liturgiques © AELF, Paris



Aujourd'hui nous sommes le lundi 1er août et nous fêtons Saint Alphonse-Marie de Liguori, évêque et docteur de l’Église.

En ce jour, je me dispose à écouter la parole de Dieu. Je me mets sous le regard bienveillant du Seigneur qui désire que ma vie porte du fruit en abondance. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

La Communauté de Taizé chante Jesus Christ Bread of Life : « Jésus Christ, pain de vie, qui vient à toi n’aura plus faim. »

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 14 de l’Évangile selon Saint Matthieu

En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.
Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! » Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. »
Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Textes liturgiques © AELF, Paris



1

Tour à tour, Jésus est attristé par la mort de son ami Jean le Baptiste, puis est saisi de compassion par la foule, et enfin entre dans la louange lorsqu’il bénit et rompt le pain. Je contemple Jésus. Je me laisse gagner par ses sentiments.

2

Je me représente maintenant une foule immense qui a faim et soif de rencontrer Jésus. Elle a découvert en lui, le véritable pain pouvant nourrir et combler toute une existence. Je m’interroge : comment vivre dans mon quotidien la rencontre avec Jésus ?

3

À partir de cinq pains et deux poissons, Jésus va nourrir une foule entière. À la fin du repas, il restera même douze paniers pleins. Et pour ma part, que pourrais-je déposer dans ce panier et qui serait appelé à être multiplié par le Seigneur ?

Introduction à la deuxième écoute
En écoutant à nouveau l’évangile, je me montre attentif à la compassion dont fait preuve Jésus dans ce passage.

Invitation à une prière personnelle
Au terme de la prière, je confie au Seigneur les fruits de ma méditation. Je lui partage mes joies, mes difficultés, ou mes attentes. Je lui demande sa bénédiction pour les projets que je porte.

Notre Père
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen.

Jesus Christ, Bread of Life de Jacques Berthier interprété par Communauté de Taizé
«Mane Nobiscum» © Communauté de Taizé Voir le site de Taizé

Prelude in D-flat major Op 28 No 15 de Frédéric Chopin, arr. Chad Lawson interprété par Chad Lawson
«The Chopin Variations» © Chad Lawson Voir le site de Chad Lawson

:
: