Evangile dimanche 22 mai – L’esprit saint, un bouclier ?

« L’Esprit Saint vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (Jn 14, 23-29)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera,
nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. Je vous laisse la paix,
je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. »

La Minute

L’Esprit Saint – un pense-bête, un bouclier, ou la porte du temple de Dieu ? 

Dans les lectures de ce dimanche on retrouve un peu partout l’Esprit Saint : 

  • Pour Paul c’est un partenaire dans une décision importante : il dit « l’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé » comme s’il avait pris un café avec lui pour discuter de ce qu’il faudrait faire.  
  • Dans l’Évangile de Jean Jésus l’appelle « le Défenseur » qui vient pour protéger les disciples. 
  • Puis il dit de lui qu’il va venir les enseigner, et qu’il leur fera souvenir de ce qu’il leur avait dit. 

Alors, l’Esprit Saint, en vrai, c’est qui ? Un conseiller ? Un bouclier ? Un pense-bête pour nous souvenir de ce que Jésus nous a dit ? 

Un piste pour s’en sortir est de regarder du côté de la Trinité. Chaque fois qu’on veut savoir qui elle est, on atterrit inévitablement sur un « comment » ! Comment les trois sont un et sont en relation, et comment Dieu nous entraîne dans ce jeu de relations. 

Vivre avec lui dans ce jeu de relation, ce n’est pas vraiment suivre un manuel qui définirait ce qui est permis ou interdit. S’approcher de Dieu, c’est plutôt entrer dans un espace, un sanctuaire fait non pas de murs mais de relations entre les trois qui sont un. C’est là que notre vie peut se déployer, et celui qui nous y entraîne, c’est précisément l’Esprit Saint. 

Alors pour vous, comment l’Esprit Saint vous aide-t-il à habiter cet espace, ce jeu de relations, dont est fait le sanctuaire de Dieu ?