Texte de la prière

La fête d'aujourd'hui me rappelle que Dieu est amour et miséricorde et que son pardon est toujours offert à qui se tourne vers lui. Je commence ma prière en me reposant sur cette conviction : oui Dieu est amour, oui il m’aime sans a priori sans condition, oui je peux déposer ma vie en ses bras. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit, amen.

 

Stéphane Rubin chante Quand ton cœur sera prêt. Oui mon Dieu tu nous attends toujours, car tu n’es qu’amour.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 20 de l’évangile selon saint Jean

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! »
Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Je regarde les disciples. Ils sont dans une pièce fermée, verrouillée. Ils ont peur, ils ne savent pas trop où ils en sont. Et Jésus vient vers eux, au cœur de leur enfermement. A ces disciples, il rend joie et espoir. A ces disciples, il dit : "je vous envoie". Qu'est-ce que cette scène fait vibrer en moi ?

 

2

Je regarde ensuite Thomas, qui refuse de croire ses amis, qui veut une expérience directe du Christ ressuscité. Peut-être me fait-il penser à telle ou telle personne parmi mes proches, qui a du mal à croire, qui ne peut plus croire. Je confie dans la prière cette personne à Dieu, sans jugement mais avec confiance.

 

3

La rencontre des disciples avec Jésus ressuscité est un moment fondateur pour eux, qui change leur vie. Puis-je faire mémoire d'un événement de cet ordre dans ma vie ? Un moment qui a donné sens pour moi à ma relation avec Dieu ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute cet évangile, sensible à la joie, à la vie qui accompagnent l'irruption de Jésus dans cette pièce fermée.

 

Invitation à une prière personnelle

A partir de tout ce que je viens de vivre, je prends un moment d'intimité plus forte avec Dieu. Je lui confie mes doutes ou mes points d'appuis, mes lieux de combat ou de ressourcement. Je lui demande de m'aider à être moi-même un disciple, envoyé en mission dans ma vie de tous les jours.