Texte de la prière

« Le Seigneur entend ma voix » : notre Dieu n’est pas un Dieu lointain, enfermé dans Sa Toute-Puissante. Il est proche, Il m’écoute, Il me répond.

 

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes chante Avec toi aujourd’hui avec confiance, je remets ma vie entre les mains de Dieu. Au nom du Père, du Fils et du saint Esprit.

 

La lecture de ce jour est tirée du Psaume 17

Je t’aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu !
Quand je fais appel au Seigneur,
je suis sauvé de tous mes ennemis.

Les liens de la mort m’entouraient,
le torrent fatal m’emportait ;
des liens infernaux m’étreignaient :
j’étais pris aux pièges de la mort.

Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ;
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
de son temple il entend ma voix :
mon cri parvient à ses oreilles.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Le psalmiste utilise un nombre incroyable d’images pour qualifier Dieu : mon amour, ma force, mon roc, ma forteresse, mon libérateur, le rocher qui m’abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire… Comment me parlent ces images ? Qu’elle est celle qui me convient le mieux ?

 

2

Notre foi ne nous garantit pas une vie facile, douce, libre de problèmes et de préoccupations… Les liens de la mort, le torrent fatal, les liens infernaux, l’angoisse… tout cela peut être présent, absolument tout : dans ma vie ou dans la vie de ceux qui m’entourent… Je regarde aussi ces situations douloureuses.

 

3

Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur… et il entend ma voix ! Face à la mort et à l’angoisse, la confiance se fait plus forte – le Seigneur est là, il entend mon cri ; Il suffit que je l’appelle ! Je Lui demande la grâce de la confiance, pour moi et pour tous ceux qui en ont le plus besoin.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau le Psaume, en m’arrêtant sur un mot, une expression, qui me touche davantage.

 

Invitation à un temps de prière personnelle

« Je t’aime, Seigneur, ma force » : tout le psaume est un dialogue d’amour et de reconnaissance, qui naît de l’expérience de se sentir aimé, choyé, soutenu, porter par le Seigneur. Maintenant, je construis aussi mon propre psaume, je loue le Seigneur avec mes propres mots.