Texte de la prière

La prière est une rencontre de foi. En toute confiance et liberté, je me place devant Celui qui me connaît mieux que moi-même. Je me laisse regarder par Lui. Je lui offre mon temps, tout ce que suis. Et je m’ouvre à Sa grâce et à Sa parole. Au nom du Père, du Fils et du saint Esprit.

 

Les moines de Keur Moussa chantent C’étaient nos souffrances qu’il portait. Avec eux je contemple Jésus souffrant. Oui, il est près de moi, près de chacun, dans ses plus grandes misères. Il nous ouvre avec lui un autre avenir.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 8 de l’Évangile selon Saint Jean.

En ce temps-là, Jésus disait aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. »
Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? »
Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. »
Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? »
Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. »
Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »
Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

À l’approche de Sa Passion, le discours de Jésus devient plus fort, plus complexe, parfois plus dur à entendre. C’est le temps des conflits et de l’épreuve. Tout n’est pas facile, dans Sa vie, comme dans la mienne… Mais Jésus n’a pas peur ! Je le contemple, libre et vrai, devant ceux qui l’accusent.

 

2

« Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. (…) Et si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés ». Je prends conscience de cette distance entre le Christ et moi, entre Sa grâce et mon péché, entre la Vie qu’il veut m’offrir et les options que je fais. Et pourtant il veut briser cette distance : il me suffit de croire en Lui.

 

3

Après ces paroles de Jésus, nous dit le texte, « beaucoup crurent en Lui ». Ils ont compris la vérité de Ses paroles, l’offre de Salut qui leur était annoncée. Je présente au Seigneur, maintenant, les personnes qui ont le plus besoin de cette foi, qui ont besoin d’entendre ces paroles de vie et de faire confiance.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute une deuxième fois le discours et j’entends l’invitation de Jésus à croire davantage en Lui.

 

Invitation à une prière personnelle

Devant le Christ, élevé sur la Croix, je relis mon temps de prière : ai-je reçu une grâce particulière ? Une parole ? Une invitation à faire un pas de plus dans la confiance ? Je remercie ce que j’ai reçu et je demande la grâce de m’ouvrir davantage à Son amour.