Texte de la prière

La prière, dit Sainte Thérèse D’Avila, est un échange intime d’amitié avec ce Dieu dont je me sais aimé. La prière est une rencontre, un dialogue intime et vrai. Dans un moment de silence, je me présente devant Dieu tel que je suis. Ici et maintenant. Seigneur, me voici. Au nom du Père, du Fils et du saint Esprit.

 

La Communauté de Taizé chante Nada te Turbe. Que rien ne te trouble, que rien ne t'effraie. Tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout ; celui qui possède Dieu ne manque de rien : Dieu seul suffit.

 

La lecture de ce jour est tirée du Psaume 22 (23)

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

« Le Seigneur est mon berger ». Je m’arrête sur cette image, qui revient à plusieurs reprises dans la Bible : Dieu est mon berger ! Qu’est-ce que je ressens, quand j’y réfléchis ? Paix ? Confiance ? Une certaine résistance, peut-être ?

 

2

Le berger est celui qui prend soin : il guide, accompagne, protège, rassure… Le berger est celui qui est toujours là, avec moi ! Ai-je fait l’expérience de cette proximité de Dieu ? Quand ? À travers qui ?

 

3

À l’image du Christ, le Bon Berger, je suis appelé, moi aussi à me rendre proche, à accompagner, à soutenir ceux qui m’entourent. Dans ma famille, mon travail, mes amis, quelle sœur, quel frère a besoin de mon soutien, en ce moment ? Vers qui m’envoie le Seigneur ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau le psaume en savourant tout ce que le Seigneur fait pour moi.

 

Invitation à un temps de prière personnel

« Comme un ami à un ami », je m’adresse maintenant au Christ, le Bon Berger. Je lui demande d’accueillir, une fois de plus, toutes les personnes et les situations que je garde dans mon cœur ; je renouvelle ma confiance en Lui : Il est mon Berger, rien ne saura me manquer !