Texte de la prière

La communauté de Taizé chante C’est toi ma lampe Seigneur. Oui Seigneur, ta parole est comme une lumière sur ma route. Au début de ma prière donne-moi d’apaiser mon cœur et mes pensées, pour accueillir ton rayon de lumière.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 12 de l’évangile selon St Marc

En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Je regarde cet homme qui avance vers Jésus et qui l’interroge : « quel est le premier de tous les commandements ? » J’écoute la réponse de Jésus : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Que se passe-t-il dans le cœur de ces deux hommes qui se font face.

 

2

La réponse de Jésus à sa question, encourage le scribe. Avec ses mots il va reformuler la réponse et préciser ainsi ce qu’il a compris intérieurement. Et moi, comment reformulerai-je cette réponse de Jésus ? « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

 

3

Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » A la fin de ce récit, c’est Jésus qui exprime son émerveillement. Il est témoin que le Royaume de Dieu se déploie. Avec lui, je regarde cet homme, j’essaie de ressentir la joie qui se déploie.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau ce passage de l’évangile de Marc. Je me laisse déplacer par la vigueur de cette parole : « Tu aimeras »

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, avec mes mots je m’adresse au Seigneur. Je peux aussi lui demander qu’il m’apprenne à aimer comme il aime, à aimer dans la réalité de ma vie telle qu’elle est aujourd’hui.