Texte de la prière

Je commence mon temps de prière en me mettant en présence du Seigneur. En ce temps de Carême, j’exprime à Dieu ma disponibilité mais aussi mon désir de changement et de conversion. Au nom du Père, du Fils, et du saint Esprit, amen.

 

La communauté de l’Emmanuel chante Au grand large tu m’entraînes. Avec eux je m’ouvre à la présence de Dieu.

 

La lecture de ce jour est tirée du chapitre 4 de l’évangile selon saint Luc

En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le diable lui dit alors : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »
Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. »
Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
Jésus lui répondit : « Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. »
Puis le diable le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, d’ici jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
Jésus lui fit cette réponse : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

1

Après 40 jours, Jésus a faim. Je me place en imagination devant Jésus au désert. Je vois cet homme. Comme moi, il a faim, comme moi, il est placé devant des tentations et des choix. Je réalise que Dieu a vraiment partagé mes limites et mes combats, à quel point il peut me comprendre.

 

2

La première et la troisième tentation mettent en doute la relation entre Jésus et son Père. "Si tu es Fils de Dieu" dit le tentateur. Je demande à Jésus de m’aider à garder confiance en Dieu, notre Père. Et surtout quand il me semble silencieux ou distant dans tel ou tel aspect de ma vie.

 

3

Le tentateur a épuisé toutes les formes de tentation : tentation de toute puissance face aux choses matérielles – tentation de pouvoir sur les hommes – tentation de besoin de reconnaissance. En regardant ma vie, quel serait mon point le plus faible, le lieu où la tentation me guette. Je le confie à Jésus, je lui demande de m’aider sur ce point.

 

Introduction à la deuxième écoute

En réécoutant cet évangile, je réalise combien toutes ces tentations visent à abîmer la relation entre Jésus et son Père.

 

Invitation à une prière personnelle

Je prends maintenant un temps de prière plus personnelle, plus libre. Je dis à mon Père ce que j’ai sur le cœur après avoir médité ce texte. Je peux par exemple lui dire mon désir de préserver ma relation avec lui, lui demander pardon pour un moment où j’ai rompu cette relation.