Avec Jésus et Jean-Baptiste, Marie est l’une des trois personnes dont la liturgie fête la naissance. Que ce temps de prière nous aide à continuer de nous réjouir pour cette femme qui est à la fois mère du Christ, mère de Dieu et aussi notre sœur. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les moines de l’Abbaye de Tamié chantent Ô toi dont la beauté. Je prends une grande respiration, je laisse se poser mes épaules, et j’entre en prière accompagné de Marie.

 

1

Le prophète Michée nous invite à tourner nos regards vers Bethléem : une petite ville, dans le plus petit clan de la tribu de Juda. Je m’imagine un petit village sans rien de particulier, quelques maisons, un puits. Et pourtant c’est de là que naîtra le Seigneur tant attendu.

 

2

Michée souligne alors que le peuple sera livré jusqu’à ce que naisse celle qui doit enfanter. En regardant le monde, mon pays, ma vie qu’est-ce qui me semble en attente, encore enchaîné ou éloigné de la vie ?

 

3

Dans un dernier verset, Michée décrit celui qui sera enfanté : un berger puissant et majestueux, assurant la sécurité. « Lui-même, il sera la paix ! » Je confie au Christ, l’enfant de la vierge Marie, ces situations qui attendent sa paix, sa puissante bienveillance.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau cet oracle de Michée, qui annonce à travers la naissance d’une femme qui enfantera, la venue du Messie.

 

Invitation à une prière personnelle

À la fin de cette prière, je m’adresse à Marie, puis à Jésus ou à Jésus directement. Je partage ces lieux d’attente que j’ai pu contempler. À quelle fécondité suis-je appelé au service de ce berger qui apporte la paix ?

 

Prière finale

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.