Nous contemplons aujourd’hui l’inconcevable geste de celui qui a voulu passer corps et âme en ses disciples, ne faire qu’un avec eux. Passer en nous aussi, par conséquent. Je demande d’avoir un sens juste de l’Eucharistie. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

 

La Communauté de l’Emmanuel chante Humblement nous venons à toi.

 

1

Aucun maître spirituel n’a jamais osé proposer à ses disciples une telle identification à sa personne ! Son corps devient notre corps, son sang notre sang ! il veut ne faire qu’un avec nous ! Le Christ, désormais, ce sera ses disciples, ce sera nous : il nous propose de vivre de sa vie. Je regarde ce mouvement qui part de lui.

 

2

Vivre de la vie de Jésus, c’est bannir la violence, ne pas rendre le mal pour le mal. Jésus est l’agneau pascal, immolé dans la nuit égyptienne, au moment de traverser la Mer Rouge. Sa chair donnera à Israël la force dont il a besoin pour échapper aux forces de mort. Son corps et son sang me donne à mon tour la force pour cheminer à sa suite.

 

3

Le Christ veut passer en nous. L’Eucharistie, sacrement pascal : « pâque », en hébreu, signifie « passage ». L’Eucharistie est sacrement du passage. Le corps du Christ n’est pas d’abord offert à la contemplation, mais à l’absorption. Laisser l’Amour nous traverser, pour passer de nous dans les autres.

 

Introduction à la deuxième écoute

Celui qui s’offre en nourriture, c’est le Verbe de vie, la Parole vitale prononcée par le Père pour que le monde soit. Je laisse la Vie m’envahir, me dilater.

 

Invitation à une prière personnelle

« Eucharistie », en grec, signifie « merci ». Je demande à Jésus de m’aider à faire de toute ma vie une eucharistie, une action de grâce, à l’image de la sienne. La parole vitale qui monte du fond de mon être est un « merci » qui s’unit au « merci » de Jésus.

 

Prière finale

Vraiment, il est juste et bon de te rendre grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ, notre Seigneur. Dans le dernier repas qu’il prit avec ses Apôtres, il s’est offert comme l’Agneau sans péché. Quand tes fidèles communient à ce sacrement, tu les sanctifies, pour que tous les hommes, habitant le même univers, soient éclairés par la même foi, et réunis par la même charité. Pour la Vie qui nous vient de toi, nous te rendons grâce.