Je contemple Jésus ressuscité, cheminant incognito sur la route d’Emmaüs, entre Cléophas et l’autre disciple. Il leur explique comment les Écritures annonçaient le Messie. Je demande la grâce de mieux comprendre le Messie Jésus. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les Dominicaines de Beaufort chantent le psaume 15 : oui Seigneur, tu m’apprends le chemin de la vie, devant ta face débordement de joie.

 

1

Pas facile à comprendre, le raisonnement de Jésus ! Nous avons du mal à imaginer le « plaisir » que prend la foule à écouter ce genre de démonstration tarabiscotée… Que retenir ? David le Grand a cru et a annoncé que le vrai roi d’Israël, le plus grand, serait un de ses descendants. Je contemple David, qui d’avance, l’appelle son Seigneur.

 

2

C’est en lisant l’histoire du roi David, de Joseph vendu par ses frères, en lisant toutes les histoires de l’Ancien Testament que Jésus a découvert sa manière à lui d’être Fils de Dieu, choisi pour être Messie, Seigneur de l’humanité. Pour le moment, il se contente de le suggérer. Je me laisse enseigner par lui.

 

3

S’ils n’ont pas reconnu en Jésus le Messie, le Christ, les Juifs avaient bien des excuses. Jésus ressemblait si peu au portrait-robot du Messie ! Rien d’un leader ni d’un chef de guerre comme David. Jésus était doux, modeste, étranger à toute forme de violence, même légitime. Qu’est-ce que je désire apprendre de lui ?

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute et contemple Jésus tel que Pilate l’a présenté à la foule hurlante, sur le parvis de son palais : « Voici votre roi ! »

 

Invitation à une prière personnelle

Je m’adresse à Jésus. Je peux lui demander de savoir le reconnaître dans l’humanité où il se cache, surtout dans les hommes humiliés, méprisés, pauvres.

 

Prière finale

Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
fais de moi ce qu'il te plaira.

Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.

Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime,
et que ce m'est un besoin d'amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.