Marie, enceinte de Jésus, a quitté Nazareth pour rejoindre sa vieille cousine Élisabeth, enceinte de Jean-Baptiste depuis six mois. Rencontre de deux maternités inattendues. La vie est plus forte que tout. Les deux mères laissent éclater leur joie, la joie de Dieu. Demandons d’entrer dans leur joie. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Cristobal Fones chante Senora del camino.

 

1

Marie prie en chemin, elle aussi ! Je contemple cette jeune fille enceinte sur le chemin qui conduit en Judée où habite Élisabeth. Plusieurs jours de marche. Elle chemine dans la montagne, toute absorbée, toute centrée sur cette nouvelle vie qui prend corps en elle. Elle adore. Je me joins à son adoration.

 

2

La joie éclate. Joie de deux maternités qui se rencontrent. Joie de l’enfant Jean-Baptiste qui se manifeste déjà. Plus tard, quand il apprendra les succès de son cousin Jésus, il dira : « Il faut qu’il grandisse et que je diminue ; ma joie est maintenant complète ». Le christianisme est religion de joie. Je médite cela.

 

3

La joie de Jean-Baptiste, ce fut de s’effacer devant Jésus. Ici Marie s’émerveille d’avoir été choisie, elle, simple jeune femme, pour être la fiancée du Dieu tout-puissant. Le Dieu tout puissant n’aime pas beaucoup les puissants. Il préfère celles et ceux qui se reconnaissent petits. Avec Marie, je chante la joie des pauvres.

 

Introduction à la deuxième écoute

Écoutons à nouveau le récit de cette rencontre qui se termine par un chant qui dit la continuité de l’amour de Dieu pour les hommes.

 

Invitation à une prière personnelle

Je m’adresse à Marie, mère de l’Église, qui a accepté de tout recevoir de la main de Dieu. Je lui demande de me communiquer un peu de sa joie et de sa foi. Elle a dû être une maman joyeuse et épanouissante pour son fils. Elle lui a fait confiance jusqu’au bout, alors même que son chemin semblait l’éloigner d’elle.

 

Prière finale

Réjouis-toi Marie, pleine de grâces ;
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, Ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.