Paul VI est le pape qui a terminé le concile Vatican II, ce grand moment où l’Église a choisi de revenir aux sources du message évangélique avec un regard positif sur le monde. À mon tour, je demande au Seigneur de pouvoir à ma mesure mettre en œuvre cette dynamique. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Holi chante Le souffle du monde.

 

1

Le début du psaume souligne les avantages d’une vie unie à Dieu : Une vie redonnée, une sagesse reçue, une joie au cœur, un regard clair. Un instant avec mon imagination je regarde ce que pourrait être une telle vie.

 

2

Ensuite vient ce terme de crainte que nous avons déjà croisé cette semaine. Dieu inspire une crainte pure, là pour toujours. Or Dieu est amour, Dieu m’aime comme aucun joyau sur Terre. Que peut alors représenter cette crainte sinon un immense respect. Un instant, je mets en présence de celui qui m’a tout donné par amour.

 

3

Le psaume se termine par l’évocation des décisions du Seigneur : elles sont, dit le psalmiste, équitables, désirables et savoureuses. Or quelle décision a pris le Seigneur sinon de nous aimer sans commune mesure, jusqu’à donner sa vie pour nous. Je médite sur cette décision ultime et ce qu’elle entraîne pour moi.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je m’apprête à écouter à nouveau ce psaume en goûtant un à un ces versets. Si un mot, une expression retient mon attention, j’en ferai la base de ma prière personnelle.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, un mot, une expression, un sentiment m’habitent ? Je pars de cela pour m’adresse à Dieu, lui qui donne vie, sagesse, joie et clarté.

 

Prière finale

Réjouis-toi Marie, pleine de grâces ;
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, Ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.