Au début de ce temps de prière tournons-nous vers le Seigneur qui « connaît toute chose » pour qu’il oriente tout notre être vers son amour. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

La Communauté de Taizé chante Heureux qui s’abandonne à toi ô Dieu.

 

1

« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » Je prends le temps de me rappeler comment le Christ a aimé en acte et en vérité. Je me remémore deux ou trois de ses rencontres.

 

2

« Car si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. » Si Dieu est plus grand que mon cœur, s’il connaît toute chose et que je reste vivant de lui, alors je n’ai plus besoin de me cacher. Je peux être pleinement moi-même avec mes lumières et mes ténèbres. Je goûte cela.

 

3

« Or, voici son commandement : mettre notre foi dans le nom de son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres » Je laisse résonner ces paroles en moi en les mettant en parallèle avec celles du prophète Michée : « ce que Yahvé réclame de toi : accomplir la justice, aimer la bonté et marcher humblement avec ton Dieu. »

 

Introduction à la deuxième écoute

Écoutons à nouveau ces paroles de Jean conscient que Dieu a fait sa demeure en nous et qu’il connaît toute chose dans sa miséricorde.

 

Invitation à une prière personnelle

Ancré dans la joie de cet amour inconditionnel du Père, je lui demande de m’aider à me mettre à l’écoute de son Esprit. De m’enseigner la manière de le suivre dans ma vie de tous les jours.

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen