Me voici Seigneur, en ce temps spécialement réservé pour toi. Envoie ton Esprit pour que j’accueille ta Parole et me laisse transformer. Donne-moi la joie de discerner le juste chemin à ta suite. Au nom du Père et du Fils et du saint Esprit. Amen

 

Anael Pin chante le psaume 18.

 

1

Pour fixer mon imagination et qu’elle m’aide à te prier, je me représente au carrefour de plusieurs routes. Je les observe, l’une après l’autre. Laquelle choisir ? Quelle est celle qui m’attire ? Celle qui me rebute ? Quels sentiments m’habitent ? Quelles contradictions ?

 

2

« Je trouve plaisir dans tes exigences… ». Un moment, je dis et redis ce verset. Je nomme ces exigences qui me conseillent. Pourquoi sont-elles devenues pour moi sources de vie et de croissance ? Je rends grâces de ce dont je prends conscience à nouveau peut-être.

 

3

La voie que tu m’ouvres est parfois austère, pas claire. Elle est imprévue, nouvelle ou différente de celle que j’imaginais. Que ta force me soutienne, me donne de relire tes merveilles dans ma vie. Qu’est-ce qui peut m’aider aujourd’hui ? Comment durer là où tu m’attires, là où je sens la vie, la joie, le dynamisme ?

 

Introduction à la deuxième écoute

En écoutant une deuxième fois ce psaume je me rends attentif aux mots qui me touchent plus particulièrement.

 

Invitation à une prière personnelle

Comme le psalmiste je m’adresse au Seigneur, tout simplement, tel un ami avec son ami. Je peux rendre grâces du chemin déjà parcouru, de mieux connaître désormais la voie vers laquelle Il m’appelle ; ou bien je demande ou redemande son aide pour telle chose, ou lui dis simplement ce qui monte de mon cœur.

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen