« Alleluia, Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité. » Aujourd'hui nous sommes dimanche 4 avril et Alleluia, nous fêtons Pâques !

Voici 40 jours que nous cheminons, que nous préparons nos cœurs et nos vies à ce moment. Oui, Christ a vaincu la mort, et nous sommes associés à cette victoire. Pour nous, pour l’humanité entière, la vie triomphe à jamais. Au début de ce temps de prière, que toute ma vie, mon corps, mon histoire se réjouissent de cette bonne Nouvelle ! Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les moines de Keur Moussa chantent Nous adorons ô Christ ta sainte croix. Avec eux j’entre, à mon rythme, dans la lumière de la résurrection.

 

1

Le jour ne fait que se lever qu’un petit groupe de femmes prend la route vers le tombeau de Jésus, pour embaumer son corps. Je me joins à elles. Je contemple leur courage, leur sens de l’initiative, l’attachement qu’elles portent à celui qu’elles ont suivi durant trois ans. Et j’écoute cette question : Qui roulera la pierre ?

 

2

C’est la peur qui fait place à l’étonnement de voir la pierre roulée, « pourtant très grande. » Peur face à un jeune homme vêtu de blanc. Peur face à la vie dans un lieu dédié à la mort. À mon tour, je m’avance, j’entre dans le tombeau et regarde cette présence immaculée. Qu’ai envie de lui dire ?

 

3

« Il est ressuscité, il n’est pas ici. » Un instant je médite sur ce mot, sur ce que signifie pour moi la résurrection de Jésus, sur ce que cela change ou devrait changer dans ma vie. La peur a-t-elle encore sa place ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je contemple à nouveau le courage de ces femmes, premières témoins de la Bonne Nouvelle !

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière, je me tourne vers le Christ ressuscité, vrai Dieu, vrai homme qui a vaincu la mort. Il m’invite à le rejoindre en Galilée, au cœur de ma vie. Qu’ai-je envie de lui confier ?

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen