Seigneur, je me place devant toi pour écouter ta parole et découvrir ce que tu cherches à me dire à travers elle. Ouvre mes yeux et mes oreilles, ouvre tous mes sens. Donne-moi de saisir ta parole non seulement avec ma tête, mais avec tout mon être. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Les séminaristes de la maison Sainte Thérèse chantent Grandes et merveilleuses : qui ne te glorifierait Seigneur ? Car toi seul es saint !

 

1

Je contemple la scène : Jésus vient de vivre la seconde multiplication des pains, en milieu païen. Mais il est tout de suite en butte à la défiance des pharisiens lui demandant un signe, et à l’inconsistance des disciples eux-mêmes qui s’inquiètent pour leur ventre. Je m’approche de ces hommes et j’écoute leurs réactions. 

 

2

« Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! » Ce reproche a l’air bien cinglant, mais n’est-il pas parfois bien réel ? Comme le pain partagé sur la colline, j’ai moi aussi reçu des grâces : sens, mémoire, intelligence. Comment est-ce que j’en fais mémoire et les utilise pour louer, révérer et servir Dieu ?

 

3

A la manière d’un pédagogue patient, Jésus rappelle les multiplications des pains, le nombre de personnes, les paniers remplis… A mon tour, en regardant les jours passés, je fais mémoire d’un moment où le Christ m’a nourri, où j’ai pu participer à l’avancée du Royaume.

 

Introduction à la deuxième écoute

J’écoute à nouveau, et avec une attention redoublée ce passage de l’Évangile... je me rends   attentif à tout ce que cette parole réveille en moi.

 

Invitation à une prière personnelle

Pour une méditation de la parole, Ignace nous invite à utiliser successivement notre mémoire, notre intelligence, et notre cœur : c’est à partir de tout cela je lui parle en face à face. Il y a peut-être une situation, ou un aspect de ma vie sur lequel je puis faire un pas de plus avec Lui.

 

Prière finale

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.