En ce premier jour de la semaine Seigneur, je te demande une grâce : me présenter devant toi avec le cœur humble et l’oreille attentive que tu désires... Pour cela, je dépose tout ce qui m’occupe l’esprit et le cœur avec un geste ou une posture qui convient, au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

La Communauté de Taizé chante Ô toi l’au-delà de tout. Avec eux, je prends le temps de me mettre en présence de celui vers qui me porte mon désir, ma foi.

 

1

Dans les premiers versets, je vois le Seigneur, le Dieu des dieux. Il convoque à temps et contre temps la terre tout entière : il appelle, pour qu’ensemble, chacun l’écoute : « écoute, mon peuple, je parle ! »  Je me laisse toucher par son appel : « Dieu en personne » appelle la personne que je suis aujourd'hui !

 

2 

Dieu m’invite à être attentif à la sincérité de mon cœur. Il sait mes intentions et mes efforts. Il sait aussi mes détours pour lui échapper, mes faux semblants, mes hypocrisies, parfois même à mes propres yeux… Une situation actuelle ou passée remonte peut-être à ma mémoire : Je la présente au Seigneur pour qu’il m’instruise.

 

3

« Penses-tu que je suis comme toi ? » ... Je me laisse interroger par ce verset percutant. Il vient interroger mes représentations de Dieu, et ma tendance tout humaine de me faire un Dieu qui m’arrange… Je m’ouvre à l’immensité de Dieu, le Tout-Autre, l’Amour incommensurable, qui m’émerveille et m’attire.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute le psaume de ce jour, comme un appel du Seigneur : il m’invite à l’accueil, plein et entier, de l’altérité : la sienne, et, dans un même mouvement, celle de mon frère, de tout frère.

 

Invitation à une prière personnelle

Je laisse maintenant monter dans ma prière ce que j’ai reçu aujourd’hui par la méditation de ce psaume : je partage à Dieu ce qui s’est ouvert. Je peux considérer avec lui les situations relationnelles où je me réjouis de l’altérité ou au contraire, celles qui m’irritent.

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen