Le psaume avec lequel nous allons prier est une méditation sur la brièveté de la vie, la fragilité de l'homme. Au début de cette prière, je me présente devant le Seigneur, avec tout ce que je suis. Je lui demande la grâce de recevoir ma vie comme le don que le Dieu me fait. Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Le chœur de Crimée chante Juste quelque chose tout simplement.

 

1

« D'âge en âge Seigneur tu as été notre refuge ». Ce psaume exprime le temps insaisissable, la brièveté de la vie, sa limite, la mort. Mais il dit aussi la présence permanente de Dieu "de toujours à toujours", sa fidélité à ses créatures au long des siècles, le refuge solide vers lequel je peux aller, accueilli par Dieu. Je médite cela.

 

2

« A tes yeux, mille ans sont comme hier, c’est un jour qui s'en va. » Décidément, le temps de Dieu n'est pas celui de l'homme. Court ou long, il est imprévisible. Comment user alors au mieux de ce temps qui m’est offert ? Quelle place puis-je donner au Seigneur dans ma journée ?

 

3

C'est vers Dieu que je me tourne, c'est lui qui m'apprend "la vraie mesure" de mes jours qui mène à la sagesse. Le psaume se termine par un appel insistant au Seigneur, dans la confiance : « Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ? » Je joins ma voix à cette supplication confiante. « Reviens habiter ma vie ! »

 

Introduction à la deuxième écoute

J'écoute de nouveau ce psaume, en me laissant porter par ses images, par sa poésie, par sa foi en Dieu.

 

Invitation à une prière personnelle

A la fin de ce temps de prière je dis au Seigneur ce que ce psaume a éveillé en moi, en lien avec ma vie. Je lui lance mon appel avec la même confiance que le psalmiste.

 

Prière finale

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté.
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté;
Tout ce que j'ai et possède,
c'est Toi qui me l'as donné:
A Toi, Seigneur, je le rends
Tout est à Toi,
disposes-en selon Ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce :
c'est assez pour moi.