Je prends le temps d'entrer dans le silence intérieur pour être disponible à ce que je vais vivre. Que tout mon être s'ouvre à toi Seigneur ! Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

Les séminaristes de la maison Sainte Thérèse chantent Pour t’aimer ô mon Dieu.

 

1

Je contemple cet homme sourd et qui parle avec difficulté. "Des gens" l'amènent et parlent pour lui. Je regarde Jésus l'emmener à l'écart, seul avec lui. Je vois ses gestes étonnants, je les ressens comme si j’étais cet homme qui se retrouve dans la proximité, l'intimité avec Jésus. Quels sentiments me traversent ?

 

2

Je vois Jésus "les yeux levés au ciel", j'entends le soupir de Jésus, sa parole "Effata", "ouvre-toi", parole adressée à cet homme, et à moi. Je la laisse retentir en moi. Qu'est-ce qui est fermé, bloqué en moi ? Qu'est-ce que je ne veux pas entendre ? Je confie cela au Seigneur, je m’ouvre à son Esprit.

 

3

"Ses oreilles s'ouvrirent, sa langue se délia, et il parlait correctement". Moi aussi je peux être guéri par Jésus en laissant tomber mes résistances. Dans tous les Évangiles Jésus nous appelle à l'écouter. Quelle parole me touche plus particulièrement ? Je la savoure, elle m’est une précieuse aide pour cette journée ou cette semaine.

 

Introduction à la deuxième écoute

Je me mets à l'écoute de ce récit à nouveau

 

Invitation à une prière personnelle

Comme cet homme, c'est avec ma propre parole maintenant que je m’adresse au Seigneur. Je lui partage ce qui m'a bousculé, dérangé, ce qui s'est ouvert, ce qui m'a donné joie ou paix. Je le remercie en disant « il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets ».

 

Prière finale

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen