« Le Règne de Dieu est tout proche », comme l’annonce Jésus sur les bords de la mer de Galilée. Seigneur, donne-moi la grâce de repérer aujourd’hui sous quelle forme et à travers qui ou quel évènement ton Règne se fait proche. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen

 

Holi chante Vous êtes mes apôtres.

 

1

Jésus marche sur les bords de la mer de Galilée et contemple ce qu’il voit et entend : le clapotis de l’eau, les montagnes environnantes, le ciel, des pécheurs affairés. Je regarde avec les yeux de Jésus et écoute avec ses oreilles. C’est dans ce contexte banal du quotidien, de mon quotidien que le règne de Dieu se fait proche.

 

2

Jésus invite les quatre pécheurs à le suivre, et eux, répondent à son appel aussitôt, sans hésiter. Un dynamisme inouï a dû les habiter en entendant Jésus les appeler. Ce dynamisme est le signe que le règne de Dieu s’est approché pour eux. Et moi, dans les derniers temps, ai-je senti un tel dynamisme ? Quand ?

 

3

« Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » proclame Jésus à la cantonade. Puis il appelle quatre hommes à sa suite, et ceux-ci laissent tout pour le suivre. Que pourrais-je avoir à laisser pour mieux répondre à l’appel de la vie, à l’appel de Dieu, aujourd’hui ?

 

Introduction à la deuxième écoute

Je réécoute ce passage de l’Évangile de Marc en restant attentif à ce qui m’attire ou me rebute dedans, pour m’y arrêter un instant.

 

Invitation à une prière personnelle

À mon tour de parler : qu’ai-je envie de dire à ce Jésus qui me rejoint dans mon existence, me contemple dans mon quotidien, et m’annonce une Bonne Nouvelle : « le Règne de Dieu est tout proche » ? Il m’invite à l’accueillir, à prendre le risque d’y croire. Je peux lui parler à cœur ouvert !

 

Prière finale

Âme du Christ, sanctifie-moi,
Corps du Christ, sauve-moi,
Sang du Christ, enivre-moi,
Eau du côté du Christ, lave-moi,
Passion du Christ, fortifie-moi.
Ô bon Jésus, exauce-moi.
Dans tes blessures, cache-moi.
Ne permets pas que je sois séparé de toi.
De l’ennemi défends-moi.
À ma mort appelle-moi.
Ordonne-moi de venir à toi,
Pour qu’avec tes saints je te loue,
Dans les siècles des siècles, Amen.